Covid-19 : l'armée réfute toute contamination dès le mois d’octobre lors des jeux militaires mondiaux à Wuhan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Défense
Covid-19 : l'armée réfute toute contamination dès le mois d’octobre lors des jeux militaires mondiaux à Wuhan
©STR / AFP

Quête du patient zéro

Covid-19 : l'armée réfute toute contamination dès le mois d’octobre lors des jeux militaires mondiaux à Wuhan

Plusieurs participants aux jeux militaires mondiaux, qui se sont déroulés à Wuhan en octobre, ont indiqué être revenus malades. La piste d’une contamination au Covid-19 a été suspectée. L’armée française a tenu à réagir pour démentir ces accusations.

Des athlètes internationaux qui ont participé aux jeux militaires mondiaux d'été (JMME) entre le 18 et le 27 octobre s’interrogent sur leur potentielle contamination au Covid-19. Cette compétition réservée aux sportifs militaires avait réuni près de 10.000 personnes dans la capitale du Hubei, à Wuhan, quelques semaines avant que l'épidémie de coronavirus ne se déclare officiellement. Ces athlètes auraient-ils pu être contaminés et propager le virus par la suite ? Ces hypothèses s’inscrivent dans le cadre de la recherche du patient zéro, à l’origine du virus. 

Selon des informations du Figaro, une sportive de haut niveau, la championne de pentathlon Elodie Clouvel, a expliqué avoir été malade après les jeux, comme d'autres athlètes, notamment son partenaire, le pentathlète Valentin Belaud. Après consultation médicale, Elodie Clouvel a conclu avoir été atteinte du Covid-19, selon son récit fin mars à la télévision Loire7 : 

"Il y a beaucoup d'athlètes des Jeux mondiaux militaires qui ont été très malades. On a eu un contact avec le médecin militaire récemment qui nous a dit : je pense que vous l'avez eu parce qu'il y a beaucoup de gens de cette délégation qui ont été malades".

Sur les réseaux sociaux chinois, l'hypothèse a aussi été émise que le virus aurait été "importé" en Chine à l'occasion des JMME. La cycliste américaine Maatje Benassi aurait même été accusée, d'après des informations de CNN. Sous la pression, elle a été testée. La réponse a été négative.

Face aux nombreux articles sur cet événement sportif et aux commentaires sur les réseaux sociaux, le ministère des Armées a été contraint de réagir. Selon des informations du Figaro, la délégation française qui a participé à l'événement était composée "de 406 personnes dont 281 athlètes, une centaine de sportifs de haut niveau et 18 militaires blessés". 

Selon le ministère des Armées, cette délégation "a bénéficié d'un suivi médical avant et pendant les jeux avec une équipe médicale dédiée composée de près d'une vingtaine de personnels. Il n'y a pas eu, au sein de la délégation française des JMME, de cas déclarés auprès du service de santé des armées de grippes ou d'hospitalisation pendant et au retour des JMME pouvant s'apparenter, a posteriori, à des cas de Covid-19".

Le ministère des armées a rappelé que "lorsque les Jeux mondiaux militaires d'été (JMME) se sont déroulés du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan en Chine, l'épidémie liée au Covid-19 n'était alors pas connue" et que "le premier cas de Covid-19 n'a été rapporté par la Chine à l'OMS, que le 31 décembre 2019".

D’après BFMTV, aucun sportif français n'a été testé après Wuhan, et il n'est pas prévu qu'ils le soient à l'avenir.

110 pays étaient représentés lors de ces jeux militaires mondiaux. La compétition a été très positive et courronée de succès pour la France (la troisième nation la plus représentée après la Chine et le Brésil) avec le gain de 26 médailles d'or, 27 médailles d'argent et 29 médailles de bronze. Les sportifs français ont également remporté le trophée du fair-play. La Chine avait récolté 239 médailles. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !