Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
©CARL DE SOUZA / AFP

Deuil

Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde

L'Amérique latine et les Caraïbes déplorent au moins 213.120 morts, un bilan qui pourrait être sous-estimé.

C'est un cap symbolique qui vient d'être dépassé. En Amérique latine et dans les Caraïbes, le nombre de décès dus aux coronavirus a dépassé celui de l'Europe, qui était jusque là la région la plus touchée dans le monde. L'Amérique du sud a ainsi enregistré au moins 213.120 morts, selon un bilan vendredi, tandis que l'Europe en est à 212.660 morts, la plupart enregistrés dans les premiers mois de la pandémie. 

L'augmentation du nombre de décès en Amérique latine est due à la forte hausse du nombre de cas et de décès au Brésil, mais aussi au Mexique, Pérou, Chili et Colombie. Ainsi, ces sept derniers jours, presque un décès sur deux dans le monde (44%) est intervenu en Amérique latine.

Le Brésil, a lui seul, a enregistré plus de 2,9 millions de cas et 98 000 décès. Mais le bilan officiel est "six à sept fois inférieur à la réalité", estime Domingos Alves, spécialiste brésilien des statistiques liées à la pandémie. Le Mexique a, lui, enregistré près de 50 000 décès au cours de la pandémie, avec un total de 456 100 infections. Le Chili compte 366.671 cas et 9.889 décès à la date de jeudi et la Colombie où le virus a été détecté début mars, a franchi la barre des 12.000 décès vendredi.

Au niveau mondial, on a recensé plus de 19 millions de cas et plus de 715 000 décès dus au virus, apparu en Chine à la fin de l'année dernière.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !