Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Des agents de force de l'ordre déployés sur la voie publique.
Des agents de force de l'ordre déployés sur la voie publique.
©Valery HACHE / AFP

Forces de l’ordre

Avignon : un policier a été tué par balles lors d'une opération antidrogue

Un policier a été tué par balles lors d'une opération antidrogue à Avignon ce mercredi 5 mai. L'individu ayant tiré sur les agents est en fuite.

Un policier a été tué par balles dans le centre-ville d'Avignon dans le Vaucluse, selon des informations du Figaro et de source policière ce mercredi 5 mai, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Les faits se sont produits en fin d'après-midi ce mercredi. Aux alentours de 18h30, un équipage d'un groupe départemental d'intervention a été ciblé par arme à feu par un individu. L'un des policiers visés a reçu deux balles, dans la poitrine et l'abdomen. Les faits ont eu lieu lors d'une opération antidrogue.

Le SAMU a été déployé et tentait de réanimer en fin de soirée l'agent, en vain. La police judiciaire a été saisie.

Le Premier ministre, Jean Castex, s’est exprimé sur Twitter :

« Mes premières pensées vont à ses proches et à la grande famille de la police nationale, à nouveau endeuillée. Tout est mis en œuvre pour que cet acte odieux ne reste pas impuni ».

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a également communiqué sur les réseaux sociaux :

« Devant ce terrible drame, nous pensons à sa famille, ses proches et ses collègues. L'ensemble du ministère de l'intérieur est en deuil ».

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur est revenu sur les faits :

« Mercredi 5 mai à 18h30, trois équipages de police étaient requis pour un attroupement sur la voie publique autour d’un point de deal. À leur arrivée sur les lieux, l’équipage décidait de contrôler le groupe de personnes présentes sur place. Au cours de cette intervention, l’un des individus faisait feu à plusieurs reprises sur le fonctionnaire de police, qui tombait au sol. Les autres policiers présents ripostaient mais l’auteur parvenait à prendre la fuite. Malgré l’intervention de ses collègues et des équipes de sapeurs-pompiers, le brigadier de police décédait des suites de ces tirs ».

Selon des informations de La Dépêche du Midi, le policier était âgé de 36 ans, pacsé et père de 2 enfants. 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !