Anne Hidalgo veut "diviser par deux la place de la voiture" dans le centre de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Anne Hidalgo veut "diviser par deux la place de la voiture" dans le centre de Paris
©REUTERS/Pascal Rossignol

Vision

Anne Hidalgo veut "diviser par deux la place de la voiture" dans le centre de Paris

La maire de Paris a présenté au JDD de nouvelles mesures pour restreindre le trafic automobile dans la capitale.

Après la très controversée fermeture des voies sur berge à l'été 2016, Anne Hidalgo veut aller plus loin et faire de 2017 "l'année du vélo" à Paris. Dans le JDD, elle détaille ce dimanche une série de nouveautés, ou de poursuites de plans déjà engagés, concernant sa "politique assumée de diminution du trafic automobile" dans la capitale.

Dans les faits, l'édile propose de faire rouler sur les quais, "dès septembre 2018", un tram-bus électrique dans les deux sens. Côté vélo, la rue de Rivoli sera équipée à l'automne d’une "piste cyclable bidirectionnelle" sur toute sa longueur, de Concorde jusqu’à Bastille. Elle pourrait également passer en double sens le long du jardin des Tuileries. Les études pour la mise en place de pistes cyclables sur les Champs-Elysées vont aussi bientôt démarrer avec un objectif de mise en oeuvre en fin d'année. 

L'objectif est clair : "diviser par deux en moyenne la place de la voiture individuelle polluante" et reconquérir l'espace public pour le bien des piétons, cyclistes et autres "circulations douces". 

Les berges de la Seine vont aussi voir apparaîtreun jardin de 8 hectares, sur ses deux rives. Autre mesure : la piétonnisation de la place du Carrousel, en face de la pyramide du Louvre, sauf pour les bus et les taxis. 

Lu dans le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !