Alan Henning : l'Etat islamique a revendiqué la décapitation de l'otage britannique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Alan Henning : l'Etat islamique a revendiqué la décapitation de l'otage britannique
©

Insoutenable

Alan Henning : l'Etat islamique a revendiqué la décapitation de l'otage britannique

Le groupe terroriste a utilisé le même procédé que les précédentes exécutions : la diffusion d'une vidéo mettant en scène la mort l'humanitaire.

L'horreur. Encore. Pour la quatrième fois en l'espace de quelques semaines, l'Etat islamique (EI) a mis en ligne les insoutenables images d'une exécution.  Après Steven Sotloff, David Haines et Hervé Gourdel, les djihadistes ont revendiqué ce vendredi la décapitation d'un nouvel otage en la personne de l'humanitaire britannique Alan Henning. La vidéo de l'exécution, diffusée par le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE, est intitulée "un nouveau message à l'Amérique et à ses alliés". En clair, l'Etat islamique assure avoir agi de la sorte  en représailles aux frappes aériennes britanniques contre l'EI en Irak.

Et c'est toujours le même scénario qui est mis en images. Comme si Daech voulait montrer sa détermination face aux menaces de la communauté internationale.  Ainsi, sur la vidéo, on voit Alan Henning, âgé de 47 ans, vêtu de la même tenue orange que les victimes précédentes, qui rappelle les tenues des prisonniers de Guantanamo. Il ne prononce qu'une brève phrase avant que son bourreau, vêtu de noir et le visage masqué comme les fois précédentes, ne reprenne la parole pour accuser le parlement britannique d'être responsable de sa mort. Le bourreau, dont la voix semble avoir été altérée électroniquement, a néanmoins un accent britannique et semble être le même, selon SITE, que celui qui a assassiné l'otage britannique David Haines mi-septembre.

"Le meurtre brutal d'Alan Henning par l'Etat islamique ne fait que montrer à quel point ces terroristes sont barbares et repoussants", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron, ajoutant que ses pensées allaient à l'épouse et aux enfants du travailleur humanitaire.

"Alan était parti en Syrie pour acheminer de l'aide à des personnes de toutes confessions qui en avaient besoin. Le fait d'avoir été pris en otage au moment où il était en train de vouloir aider les autres, et maintenant d'avoir été assassiné montre que la perversion de ces terroristes de l'Etat islamique est sans limites", a ajouté le Premier ministre.

François Hollande, pour sa part, s'est dit dans un communiqué "indigné du crime odieux perpétré par le groupe terroriste Daech" et a réaffirmé que "la France continuera de soutenir le peuple et les autorités irakiennes dans leur combat contre le terrorisme".

A noter qu'Alan Henning était apparu dans la vidéo montrant l'assassinat de David Haines et présenté comme le prochain à devoir être tué. Et preuve, s'il en fallait encore une, que l'Etat islamique entend bien continuer à semer la terreur à la fin de la vidéo de la décapitation d'Alan Henning, un autre otage américain, Peter Kassig, est présenté comme étant la prochaine victime.

lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !