Afghanistan : les premiers Français et étrangers évacués de Kaboul sont arrivés à Roissy ce mardi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Des ressortissants français ayant fui l'Afghanistan, arrivant à Roissy Charles-de-Gaulle, au nord de la capitale française, le 17 août 2021.
Des ressortissants français ayant fui l'Afghanistan, arrivant à Roissy Charles-de-Gaulle, au nord de la capitale française, le 17 août 2021.
©Guillaume BONNET / AFPTV / AFP

Pont aérien

Afghanistan : les premiers Français et étrangers évacués de Kaboul sont arrivés à Roissy ce mardi

Deux jours après la conquête du pouvoir par les talibans à Kaboul, les premières personnes évacuées par la France sont arrivées à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, ce mardi après-midi.

L'avion transportant les premiers ressortissants français et étrangers évacués de Kaboul par la France est arrivé mardi après-midi à l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle, selon les constatations des journalistes de l'AFP.

L'A310 transporte 45 ressortissants français et étrangers évacués depuis la ville de Kaboul, ainsi qu'une soixantaine de militaires de retour d'opérations extérieures depuis la base d'Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, selon une source du ministère des Armées.

Le président américain Joe Biden a défendu et assumé, lundi soir, le retrait américain d'Afghanistan, malgré la prise de contrôle des talibans et les scènes dramatiques à l'aéroport de Kaboul, où des milliers de personnes tentaient de fuir le pays.

BFMTV

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Saïgon est tombée… sans grandes conséquences pour le reste du monde. Quid de Kaboul ?Ce que ni l’Occident, ni Ben Laden n’ont jamais compris de l’Afghanistan (ni du monde arabo-musulman)

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !