Adrien Quatennens dément les nouvelles accusations de son épouse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Adrien Quatennens a démenti les nouvelles accusations de son épouse par l’intermédiaire de son avocat.
Adrien Quatennens a démenti les nouvelles accusations de son épouse par l’intermédiaire de son avocat.
©Alain JOCARD / AFP

LFI

Adrien Quatennens dément les nouvelles accusations de son épouse

Céline Quatennens a accusé ce mercredi le député LFI de « violences physiques et morales » qui durent depuis « plusieurs années ». Adrien Quatennens rejette ces accusations.

Céline Quatennens, l’épouse du député LFI du Nord Adrien Quatennens, a dénoncé ce mercredi des « colères », des « crises » et « des violences physiques et morales » de la part d’Adrien Quatennens depuis « plusieurs années », réfutant tout « contexte d’agressivité mutuelle ». Adrien Quatennens a démenti ces nouvelles accusations par l’intermédiaire de son avocat, dans un communiqué.

A la suite de ces nouvelles accusations, le patron des socialistes, Olivier Faure, a jugé le retour du député LFI à l’Assemblée nationale « impossible ».

Dans un communiqué publié ce mercredi, l’avocate d’Adrien Quatennens indique que son client « dément absolument » ces « accusations mensongères » :

« Ces déclarations interviennent dans le cadre de négociations tendues à l’occasion de son divorce et de désaccords sur les modalités financières et la garde de leur enfant (...) Aucun fait de violences répétées, ni de harcèlement, évoqués ce matin par Céline Quatennens, n’ont été retenus par le parquet ».

Adrien Quatennens a reconnu le 18 septembre des violences à l’encontre de son épouse dans un communiqué et n’a plus siégé à l’Assemblée nationale depuis.

Il sera entendu le 13 décembre à huis clos par un procureur dans une procédure de reconnaissance préalable de culpabilité.

En retrait de sa fonction de coordinateur politique de La France insoumise, Adrien Quatennens a fait savoir à son entourage mi-novembre qu’il souhaitait reprendre sa place sur les bancs de l’Assemblée maintenant que son congé maladie est terminé.

La France Insoumise travaille depuis « collectivement » aux « modalités de son retour ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !