Pour vous faire apprécier par les autres, oubliez les critiques et les plaintes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pour vous faire apprécier par les autres, oubliez les critiques et les plaintes
©

Bonnes feuilles

Pour vous faire apprécier par les autres, oubliez les critiques et les plaintes

Julien Boutiron et Jean-Claude Saada viennent de publier "Le Petit Livre pour plaire à (presque) tout le monde" (First éditions). Ce guide pratique vous aidera à maintenir des relations de qualité. Grâce aux conseils, exemples et anecdotes de ce livre, vos rapports avec votre conjoint, vos amis, votre famille, votre patron et vos clients seront d'une fluidité absolue ! Extrait 2/2.

Google et Yahoo, internet

Julien Boutiron

Julien Boutiron  est avocat au barreau de Paris. Il pratique le droit du travail au quotidien depuis plus de dix ans.

Il a écrit Le droit du travail pour les nuls, et tient un site internet.

 

Voir la bio »
Jean-Claude Saada

Jean-Claude Saada

Jean-Claude Saada est consultant en relations humaines depuis plus de trente ans. Il est l'auteur de Pourquoi les hommes plaisent aux femmes (2014).

Voir la bio »

Nous connaissons tous des personnes abusivement inquiètes, moqueuses, méprisantes, égocentriques…

Celui-là manifeste sa peur de tout dès qu’il vous voit ; celle-ci vous assomme en ne parlant que de sa famille sans imaginer que vous aussi vous en avez une ; celui-là encore fulmine et tempête sans cesse ; pour ne citer qu’eux… Aimez-vous leur compagnie ?

Vous avez peut-être parmi vos relations des personnes qui traquent sur vous le moindre signe de fatigue et qui ne manquent pas de souligner votre « mauvaise mine… » « Tu me parais fatigué(e)… » Ce n’est pas forcément méchant, c’est simplement balourd et ce genre de maladresse peut parfois occasionner une inquiétude nocive. Dans les rapports humains, il est préférable de souligner les aspects positifs de notre prochain, plutôt que ses imperfections.

La joie de vivre et la bonne humeur sont des caractéristiques réjouissantes. Cette chaleur intérieure, cette positivité qui se manifestent par le sourire, l’humour indulgent, un optimisme raisonnable, un compliment sincère, une écoute intéressée. Mieux encore, ce comportement vous protégera des accablés et des énervés car c’est votre conduite qui agira sur eux, et pas le contraire.

On ne peut pas être positif tout le temps, évidemment. Sinon nous serions des naïfs imbéciles. Dénoncer ou condamner certaines choses fait partie de la vie, mais quand ces travers sont répétitifs, excessifs ou incessants, ils nous affectent et nous disqualifient assez vite.

Au contraire, il est bon d’adopter un comportement strictement opposé : modération, respect, humour amabilité, sérénité.

Pas de critiques 

La critique systématique d’autrui comme de soi-même est vaine. Elle agace et discrédite. Elle est une forme de la colère et du sarcasme dont nous avons parlé précédemment. Dangereuse, elle risque de provoquer un ressentiment si les opinions sont divergentes, et elle peut blesser l’amour-propre. La critique exagérée vient fréquemment d’une frustration. On ne critique pas assidûment si on est en harmonie avec soi-même…

La critique est un reproche, un réquisitoire plus ou moins véhément, justifié par l’envie, la déception ou la peur que nous ressentons mais que l’autre ne ressent pas forcément. Le pessimisme et la déprime ont aussi leur part dans un pareil comportement.

Extrait du livre de Julien Boutiron et Jean-Claude Saada, "Le Petit Livre pour plaire à (presque) tout le monde", publié chez First éditions. 

Lien direct vers la boutique : ICI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !