Malbouffe hype : la junk food vegan débarque (et elle est encore pire pour votre santé) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Malbouffe hype : la junk food vegan débarque (et elle est encore pire pour votre santé)
©DANIEL ROLAND / AFP

Tentations

Malbouffe hype : la junk food vegan débarque (et elle est encore pire pour votre santé)

La nourriture vegan ou les aliments végétaliens sont de plus en plus consommés. Ils se déclinent dorénavant en "junk food". Sur le long terme quelles peuvent-être les conséquences sur l'organisme de cette nouvelle tendance de la junk food vegan ?

Béatrice  de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur du blog "MiamMiam".

Voir la bio »

Atlantico.fr : Les aliments végétaliens ou végan représentent-ils une alternative saine aux menus des fast food traditionnels ? (steaks, fromage etc…) 

Béatrice de Reynal : Pas forcément : en effet, tout dépend de leur composition. S’ils sont composés de légumineuses, légumes, graines et huiles : oui, ils réprésentent rééllemetn une nourriture saine.

Par exemple, des lentilles, cuisinées avec des légumes comme des tomates, des courgettes ou bien encore des aubergines. Il est possible aussi d'utiliser des graines comme le tournesol, le chanvre, le lin et d'utiliser des huiles de bonne qualité comme l'huile de lin, de chanvre, de colza ou de noix. 

Mais là où le bât blesse, ce sont les faux hamburger. Le pain est généralement de mauvaise qualité avec du sucre, du gras, des additifs.  Les sauces sont grasses et sucrées, et un salmigondis de protéines de soja colorées, imbibées de jus de betterave pour la couleur rouge, et des épices ou des arômes de viandes sont présents pour donner une parfaite illusion. Alors là : vous n'êtes pas gagnant.

Nous avons fait un audit des « hamburgers vegan ». Ils sont composés de 5, 10 ou encore plus d'additifs alors que les amateurs recherchaient en fait un produit sains et naturel ! Dommage.  

Peuvent-ils provoquer des carences ? 

Oui, les produits vegan provoquent des carences : celle en fer, notamment, bien documentée pour le régime vegan, car le fer assimilable est d’origine animal. Iles tprésent dans le jaune d’oeuf, la viande rouge, le boudin et les coquillages (huîtres, moules, etc)

En outre, le vegan entraîne des carence en vitamine B12, normalement synthétisée par le tube digestif lorsqu’il a des produits animaux à métaboliser. C’est la raison pour laquelle tous les gens qui choisissent de consommer vegan doivent être supplémentés en vitamine B12 sous peine de carence grave.

Sur le long terme, quelles sont les conséquences sur l'organisme d'une alimentation végan, qui plus est sur le mode du fast-food ? 

Un adulte peut être vegan : mais ni une femme réglée, encore moins une femme en souhait de grossesse, ni évidemment un enfant en croissance (je vous rappelle qu’un enfant augmente sa taille en hauteur jusqu’à 16 ans ou plus, mais en épaisseur jusqu’à 25 ou 28 ans). Leur santé est en jeu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !