La musique adoucit les moeurs… des cochons | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des scientifiques ont étudié l'impact de la musique dans un élevage de porcs en Belgique.
Des scientifiques ont étudié l'impact de la musique dans un élevage de porcs en Belgique.
©DAMIEN MEYER / AFP

Bien-être animalier

La musique adoucit les moeurs… des cochons

Un agriculteur en Belgique diffuse de la musique à ses cochons depuis de nombreuses années. Il a créé une liste de lecture pour coïncider avec différentes parties de la journée. Des scientifiques ont mené une étude sur les liens entre la musique et le comportement des animaux de cet éleveur. Les résultats de ces travaux pourraient bouleverser l'industrie alimentaire car la qualité de la viande est affectée par le stress chez les animaux.

Sander Palmans

Sander Palmans

Sander Palmans est chercheur au Centre de recherche et d’enseignement agricole en Belgique.

Voir la bio »

Atlantico : Vous avez décidé d'examiner d'un point de vue scientifique l'affirmation d'un agriculteur belge, Piet Paesmans, selon laquelle différents styles de musique affectent le comportement de ses porcs. Qu'est-ce qui vous intéresse dans ce projet ?

Sander Palmans : L'éleveur Piet Paesmans a déjà 8 ans d'expérience avec la musique chez ses porcs. Pour moi, en tant que chercheur, il est très intéressant de découvrir si la musique a réellement un avantage objectif pour les porcs. La musique a beaucoup d'effets différents. Elle peut par exemple augmenter la satisfaction de l'éleveur et celui-ci peut transmettre cette satisfaction à ses porcs en leur prodiguant de meilleurs soins. Il peut aussi s'agir d'une simple impression que les porcs se sentent mieux parce que l'éleveur se sent mieux avec de la musique dans son étable. Mais il est aussi parfaitement possible que la musique ait un effet positif sur le bien-être des porcs. Pour moi, en tant que chercheur, il est très intéressant de trouver une réponse à mes questions.

Comment les observations de Piet Paesmans, éleveur de porcs en Belgique, se rapportent-elles à la relation des animaux avec le son et la musique ?

L'impression de Piet Paesmans est que les cochons sont plus heureux lorsqu'ils entendent de la "bonne" musique. Les animaux heureux sont des animaux à faible niveau de stress. Cela entraîne une diminution des comportements stéréotypés indésirables, comme les morsures de queue par exemple. La conséquence d'un comportement indésirable est généralement une baisse des performances de croissance. Si nous pouvons éviter les comportements indésirables, nous augmentons en fait les performances des animaux. De plus, Piet Paesmans veut synchroniser ses animaux. Nous savons que les truies se synchronisent pendant la lactation (si une truie commence, les autres suivent, de sorte que tous les porcelets boivent au même moment). Piet Paesmans veut obtenir le même effet avec la musique pour que les porcs mangent ensemble, dorment ensemble, jouent ensemble. Cela devrait augmenter le temps de repos dans l'étable, ce qui réduira à nouveau le niveau de stress.

À Lire Aussi

Béquille mémorielle : comment la musique permet de retrouver des souvenirs enfouis

Que savons-nous actuellement de la relation spécifique des porcs avec le son et la musique ?

Il n'y a que peu de recherches effectuées dans le passé. Nous savons que la musique forte (> 85 dB) ou la musique très active comme le rock est négative et entraîne un stress et un comportement agressif. La musique forte perturbe la communication réciproque entre les porcs. De même, les bruits inattendus ou la musique imprévisible sont stressants. Si les cochons aiment la musique, c'est plutôt la musique calme. Certains éléments indiquent que la musique peut être positive pour masquer d'autres bruits dans l'étable, mais aussi qu'elle pourrait améliorer le bien-être des porcs eux-mêmes en tant qu'enrichissement environnemental auditif. Cependant, aucune amélioration importante des performances n'est déterminée.

Quel pourrait être l'intérêt et les perspectives d'avenir si cette hypothèse est vérifiée ?

Si nous pouvons vérifier l'hypothèse selon laquelle la musique a objectivement un impact positif sur le bien-être des porcs, nous devons étudier plus avant pourquoi certains types de musique sont meilleurs que d'autres (en raison du rythme ou des battements, par exemple). Dans une phase suivante, nous pourrons optimiser le choix de la musique en nous posant des questions telles que : les truies aiment-elles la même musique que les porcelets, chaque porc aime-t-il la même musique ou existe-t-il des préférences " personnelles ", ... ?

Quel protocole avez-vous pour vérifier et étudier la réponse des porcs à la musique ?

Nous avons actuellement trois expériences différentes. Dans la première expérience, nous cherchons à savoir si la musique peut affecter le comportement des porcs. Dans la deuxième expérience, nous cherchons à savoir si le changement de comportement entraîne également un changement de bien-être. Enfin, nous travaillons sur une expérience de préférence dans laquelle les truies peuvent choisir un lieu de ponte spécifique avec ou sans musique. Cette méthode nous permet de déterminer si les truies choisissent vraiment la musique ou non.

À Lire Aussi

Pow-wow, mélodies régionales ou encore chants protéodiques : les baleines, ces incroyables "faiseuses de tubes"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !