L'Europe a oublié la guerre de l'intelligence artificielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'Europe a oublié la guerre de l'intelligence artificielle
©Allociné / Universal Pictures International France

Bonnes feuilles

L'Europe a oublié la guerre de l'intelligence artificielle

Dans "L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?", aux éditions JC Lattes, Laurent Alexandre et Jean-François Copé se demandent si l'IA ne va dynamiter la politique. 1/2

Jean-François Copé

Jean-François Copé

Jean-François Copé est député de Seine-et-Marne et Maire de Meaux. 

Il est candidat à la primaire présidentielle des Républicains de 2016.

Voir la bio »
Laurent Alexandre

Laurent Alexandre

Chirurgien de formation, également diplômé de Science Po, d'Hec et de l'Ena, Laurent Alexandre a fondé dans les années 1990 le site d’information Doctissimo. Il le revend en 2008 et développe DNA Vision, entreprise spécialisée dans le séquençage ADN. Auteur de La mort de la mort paru en 2011, Laurent Alexandre est un expert des bouleversements que va connaître l'humanité grâce aux progrès de la biotechnologie. 

Vous pouvez suivre Laurent Alexandre sur son compe Twitter : @dr_l_alexandre

 
Voir la bio »

Merveilleuse maman, bienveillante, maternante et douce, l’europe n’a pas l’arme du moment : l’intelli- gence artificielle. dans cette guerre d’un nouveau genre, notre continent n’est pas loin d’un décrochage définitif. Le patron d’accor, sébastien Bazin, qui a jadis recherché l’autonomie par rapport aux gafa, questionne : « Peut- être faut-il maintenant que nous nous rapprochions de google, amazon et microsoft ? » total a quant à lui annoncé qu’il allait confier son exploration pétrolière aux ia de google… sans les gafa, nos entreprises dépéri- raient parce qu’il n’y a aucune alternative européenne.

ne nous y trompons pas : derrière l’échec de l’europe sur l’ia, il y aura la vassalisation militaire. L’europe sera un nain géopolitique, parce qu’elle devient un nain technologique. La france sera après le Brexit la seule puissance militaire numérique européenne et la défense est le seul ministère français compétent en ia. À moyen terme, la france ne pourra seule assurer la cybersécu- rité européenne face au duopole américano-chinois sur l’ia : il faudrait investir des dizaines de milliards d’euros.

Qui avouera à nos concitoyens que notre armée sera en 2030 impuissante en cas de vrai conflit ? même s’ils ne sont pas branchés sur internet, nos missiles ne décol- leront pas, nos avions seront cloués au sol et nos géné- raux seront aveuglés par les ia américaines ou chinoises.

Poutine a expliqué que les leaders de l’ia seront les futurs maîtres du monde. Le président chinois a annoncé que son pays deviendrait la première puis- sance militaire grâce à l’ia. au moment où se lance cette course à « l’ia-rmement » selon l’expression de thierry Berthier, personne à Bruxelles ne pense à la guerre et certains veulent bannir les robots militaires, effectivement horribles mais sans lesquels la guerre du futur sera perdue d’avance : même le plus courageux de nos fantassins fuira devant les robots. Les états- unis eux-mêmes sont menacés par l’efficacité techno- logique chinoise. michael griffin, chef technologique du Pentagone, s’est alarmé dans le Financial Times du 17 novembre 2018 qu’il faille 16 ans à l’armée améri- caine pour passer d’une idée technologique à une arme opérationnelle contre moins de 7 ans aux militaires chinois.

Les dirigeants européens sont les gamelin de l’ia. derrière le général gamelin qui conduisit la france à l’étrange défaite de 1940, il y eut Pétain. il va se passer la même chose d’ici 2050 : puisque nous ne compre- nons pas la guerre en cours, nous deviendrons une colonie numérique des géants de l’ia. Pour renverser notre vassalisation, les bons sentiments ne servent à rien : il faut une politique de puissance à l’échelle européenne.

Extrait de ​"L'IA va-t-elle aussi tuer la démocratie ?", aux éditions JC Lattes, Laurent Alexandre et Jean-François Copé 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !