José Maria Gomez Reyes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

José Maria Gomez Reyes est professeur à l'Université de Grenade. Ses travaux portent notamment sur les conséquences évolutives liées aux interactions entre espèces animales et végétales. 

Ses Contributions

Une espèce - et notamment dans ce cas l'espèce humaine - placée dans la chaîne évolutive au plus près d'espèces violentes est fortement susceptible de présenter elle-même un comportement violent et notamment entre membres de la même espèce.

Etat de nature

L'étude qui montre comment l'homme fait partie des espèces les plus violentes envers elles-mêmes

2% : c'est le taux de décès chez les êtres humains causés par un autre être humain. Tel est l'un des résultats issus d'une récente étude dirigée par José Maria Gomez Reyes, visant à expliquer les causes de la violence chez les êtres humains, et à l'approche plutôt originale : la comparaison de ces comportements de violence entre humains avec ceux d'autres espèces animales.

Contributeurs les + lus