Les pays européens souhaitent dupliquer le modèle coréen et travaillent sur des applications pour traquer le virus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Euronews

Smartphones

Les pays européens souhaitent dupliquer le modèle coréen et travaillent sur des applications pour traquer le virus

L'Europe développe et travaille activement sur des applications sur nos téléphones portables pour traquer le virus. Alors que les préparations pour le déconfinement se poursuivent, le temps est compté pour coder, tester et proposer des applications qui pourraient permettre d’éviter de nouvelles vagues de contaminations au coronavirus dans les semaines à venir. 

Dans toute l'Europe, la technologie de "tracking", de traçage, reçoit le feu vert des gouvernements, pour nous permettre, grâce à nos téléphones portables, de repérer les endroits où le coronavirus se propage et si nous avons pu être en contact avec des personnes contaminées, comme le dévoile ce reportage d’Euronews. Plus d'une douzaine d'applications sont en cours de développement à travers l'Europe. L'UE a demandé l'harmonisation des applications, mais le continent est divisé et s'inquiète sur les questions de sécurité.

Ce dispositif et ces outils numériques ont pourtant été très efficaces en Corée du Sud notamment. 

Edouard Philippe va aborder la question de l’application StopCovid ce mardi lors de son allocution à l’Assemblée nationale ce mardi 28 avril à 15h. Ce dispositif pourrait être proposé sur la base du volontariat. De nombreuses questions sur les données personnelles et les libertés individuelles se posent.

Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !