Insultes et menaces : dix heures avec une kippa dans les rues de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Crédits Photo: Capture d'écran vidéo NRG
Le journaliste israélien Zvika Klein s'est promené pendant dix heures dans Paris, une kippa sur la tête.

Promenade de la haine

Insultes et menaces : dix heures avec une kippa dans les rues de Paris

Un mois après l'attentat de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le journaliste israélien Zvika Klein a voulu prendre le pouls de l'antisémitisme en France. Le résultat est désolant...

Que se passe-t-il quand un juif se ballade en kippa dans les rues de Paris ? Les 3 et 4 février derniers, soit près d'un mois après l'attentat de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, le journaliste israélien Zvika Klein a souhaité en faire l'expérience. Coiffé d'une kippa, accompagné d'un caméraman marchant devant lui avec une goPro soigneusement cachée et d'un agent de sécurité, ce journaliste qui "couvre l'actualité juive dans le monde entier" pour le site NRG a essuyé les pires insultes.

"Ce mec est venu se faire bai…er, se faire enc…ler", "Vive la Palestine!" "Eh toi avec ta kippa! Qu’est-ce que tu fous là?", peut on notamment entendre dans cette vidéo qui résume dix heures de "ballade" en dix minutes. 

"Dans les zones touristiques, l’ambiance est relativement calme, mais plus nous nous éloignons et plus les regards haineux, les phrases lancées, les attitudes me font sentir très mal, pas tranquille", raconte Zvika Klein dans son article. "Lorsque je rentre dans une cité, un enfant et sa mere, coiffee de la burqa, me fixent du regard. Le choc est visible sur leur visage. "Maman ! Que fait-il ici ? Il ne sait donc pas qu'ils vont le tuer ?" demande l'enfant", écrit-il encore.

Aussi, pour Zvika Klein, le bilan de cette expérience est sans appel : "Je sais que le gouvernement fait de son mieux pour protéger la communauté juive, mais Paris est une ville de moins en moins sûre pour les Juifs. Je ne pense pas que des no-go-zones existent. En revanche, oui, les no-jews-zones sont malheureusement bien réelles", déclare le journaliste à 20 Minutesalors que Benyamin Netanyahou a invité les juifs d'Europe à immigrer en Israël suite aux attentats de Copenhague

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !