Décision de la Cour suprême : des milliers de personnes manifestent aux Etats-Unis pour défendre le droit à l'avortement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: capture d'écran Youtube / DR
Des milliers de personnes ont manifesté vendredi soir à New York et à Boston pour protester contre la décision de Cour suprême des Etats-Unis sur la question de l'avortement.

Roe v. Wade

Décision de la Cour suprême : des milliers de personnes manifestent aux Etats-Unis pour défendre le droit à l'avortement

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi soir à New York et à Boston, criant leur colère après l'enterrement du droit à l'avortement décidé par la Cour suprême des Etats-Unis.

Après la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de revenir sur l’arrêt historique Roe vs Wade, de nombreux rassemblements ont eu lieu à travers l’Amérique. Une majorité de jeunes femmes ont exigé que leurs droits à pouvoir disposer de leurs corps soient rétablis et respectés.

La colère et l'impuissance de la jeune génération étaient nettement perceptibles à New York, au cœur de Manhattan. A Boston, des milliers de personnes sont aussi descendues dans les rues pour défendre le droit à l'avortement.

Présente à la manifestation, la gouverneure démocrate de l'Etat de New York Kathy Hochul, qui fut la première vendredi matin à dénoncer un « recul des droits de millions d'Américaines », a accusé la Cour suprême d'être la « plus réactionnaire, probablement, de l'histoire de notre nation ».

« Nous allons contre-attaquer. Les droits sont garantis ici dans l'Etat de New York (...) C'est un sanctuaire » pour les femmes d'autres Etats conservateurs qui cherchent à se faire avorter, a précisé l'élue. 

Vendredi soir, au moins sept Etats républicains et conservateurs avaient déjà interdit l'avortement: l'Alabama, l'Arkansas, le Kentucky, la Louisiane, le Missouri, l'Oklahoma et le Dakota du Sud.

Les Etats dirigés par les démocrates comme New York, la Californie, l'Oregon et l'Etat de Washington se sont engagés à être des « sanctuaires » pour l'avortement.

Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !