Chine : Un Boeing 737 s'écrase dans le sud-ouest du pays avec 132 personnes à son bord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: DR / Capture d'écran
Un avion de la compagnie China Eastern Airlines avec 132 personnes s'est écrasé ce lundi 21 mars dans le sud-ouest de la Chine.

Catastrophe aérienne

Chine : Un Boeing 737 s'écrase dans le sud-ouest du pays avec 132 personnes à son bord

Un Boeing 737 de la compagnie China Eastern Airlines s'est écrasé près de la ville de Wuzhou. La rédaction du DailyMail a dévoilé une vidéo de l’avion quelques instants avant l’accident.

Un avion de la compagnie China Eastern Airlines avec à bord 132 personnes s'est écrasé ce lundi 21 mars dans le sud-ouest de la Chine, a annoncé l'administration chinoise de l'aviation civile, sans fournir de bilan dans l'immédiat. Le vol MU5735 de China Eastern Airlines avait décollé peu après 13 heures locales (6 heures à Paris) de la métropole de Kunming (Sud-Ouest). Il avait pour destination Canton, à quelque 1 300 km. La rédaction du DailyMail a dévoilé une vidéo de l’avion piquant brusquement du nez quelques instants avant le drame. En l’espace de 2 minutes 35, le vol MU5735 de la China Eastern qui reliait Kunming à Canton a perdu 8000 m d’altitude.  

L'appareil a « perdu le contact au-dessus de la ville de Wuzhou » dans la région montagneuse du Guangxi, a indiqué l'administration chinoise de l'avion civile (CAAC).

L'avion transportait 123 passagers et 9 membres d'équipage, selon la CAAC.

Des équipes de secours avaient été envoyées sur place. Aucun commentaire n'était immédiatement disponible auprès de la compagnie aérienne.

Les accidents d'avion sont relativement rares en Chine.

Le président chinois Xi Jinping s'est dit « sous le choc »et a appelé à « déterminer au plus vite les causes de l'accident », selon CCTV.

DailyMail - Guardian - Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !