Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Pensées aux victimes

Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence

Ce jeudi 29 octobre, un homme a mortellement poignardé au moins trois personnes dans la basilique Notre-Dame-de-Nice. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête.

L’auteur présumé des faits a été interpellé. L’agreseur a été blessé lors de l’intervention de la police et transporté à l’hôpital, selon une source policière.

Une cellule de crise a immédiatement été ouverte au ministère de l’Intérieur en lien avec les autorités niçoises. 

L’Assemblée nationale a observé, à la demande du président Richard Ferrand, une minute de silence en mémoire des victimes.

Emmanuel Macron s'est rendu à la cellule de crise. Il va se rendre à Nice ce jeudi.  

Le Parisien - Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !