Marine Le Pen : ce qui pourrait la faire gagner ; Hollande : la rechute ; juifs et musulmans de France : d'où vient l'incompréhension ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Marine Le Pen : ce qui pourrait la faire gagner ; Hollande : la rechute ; juifs et musulmans de France : d'où vient l'incompréhension ?
©

Revue de presse des hebdos

Marine Le Pen : ce qui pourrait la faire gagner ; Hollande : la rechute ; juifs et musulmans de France : d'où vient l'incompréhension ?

Mais aussi "Charlie", le journal qui fait peur, pourquoi le "catéchisme républicain" prêché par le gouvernement est dangereux, François de Closets remonté contre la gauche responsable de la montée du FN, Marine Le Pen, héroïne communiste pour son père, et, et, et... la dernière sortie de Michel Houellebecq sur Israël et l'islamo-gauchisme. Y'a du lourd, dans la revue de presse des hebdos !

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Un mois après les attentats de janvier, les journaux tirent le bilan de l'après-"Charlie", chacun à sa façon. A l'heure où "L'Express" publie un sondage indiquant que 84 % des Français ont une bonne opinion de la police (soit "une progression de près 20 points par rapport à une enquête de l'automne 2014"), "Les Inrocks" ouvrent le dossier "Charlie Hebdo", quitte à faire entendre quelques grincements de dents...

"Charlie" et l'islam : le débat interne

Dans un article intitulé "Rester Charlie", "Les Inrocks" rappellent en effet que deux anciens collaborateurs du journal satirique, Delfeil de Ton et Olivier Cyran ont récemment manifesté, plus que des réserves, de vrais désaccords sur la ligne éditoriale de ces dernières années et le traitement de l'islam, en particulier. L'hebdo le souligne, ce faisant : "Avant même la publication des caricatures du journal danois "Jyllands-Posten" en 2006 et la fameuse une de Cabu "C'est dur d'être aimé par des cons", le traitement de l'islam faisait débat. (...) "La tendance (Fiammetta) Venner-(Caroline) Fourest (embauchées par Philippe Val, ndlr) tend à amalgamer islamisme politique et islam", estime Philippe Corcuff, arrivé à la rédaction en 2001".

L'opposition Charb-Val

"Les Inrocks" détaillent aussi longuement les déchirements internes autour de la personnalité de Philippe Val dont "l'opposant principal était Charb", selon Philippe Corcuff, interviewé par le mag. "L'opposition est telle, raconte le journal, que Charb déclare dans une vidéo volée datant de 2007 : "Vall est tellement atypique dans "Charlie Hebdo" que c'est lui le directeur mais c'est lui qui ressemble le moins au journal quasiment"". Ah oui, quand même...

"Charlie" : le "journal qui fait peur"

Mais le plus marquant, peut-être, un mois après les assassinats du 7 janvier est qu'"Aujourd'hui, "Charlie" est un journal qui fait peur. Certaines aides demandent l'anonymat. Cela dissuadera-t-il de talentueux dessinateurs de rejoindre l'équipe ?", se demandent "Les Inrocks". Même Riss, le successeur de Charb, à la tête du journal, le reconnaît dans la longue interview qu'il donne au mag rock : "En interne, "Charlie" est un journal qui fout la trouille. Il y a un vrai enjeu de vie ou de mort. (...) Il faudrait presque le faire dans un blockhaus, à un mètre de profondeur. Certains ne veulent pas travailler dans un lieu super sécurisé, d'autres au contraire l'exigent. On a visité des locaux avec des spécialistes de la protection, des trucs comme dans les films". Travailler comme ça...

"Charlie" et le "catéchisme républicain" prêché par le gouvernement

Mais "Les Inrocks" s'intéressent aussi à l'après-Charlie, tel que l'a opéré/négocié le gouvernement... D'après l'hebdo, les mesures annoncées par François Hollande relèvent d'un véritable "catéchisme républicain" qui "ravive le souvenir d'une IIIe République moraliste et universaliste, fondée sur l'éducation et l'intégration de tous les enfants. Exit la gauche soixante-huitarde : retour au prêche civique et à la fermeté républicaine". Est-ce la bonne solution ? Selon le journal, pas vraiment...

"Pourquoi remettre un dogme en plein retour du religieux ?"

""Pourquoi remettre un dogme en plein retour du religieux ?", s'agace dans "Les Inrocks" la sénatrice Europe Ecologie-Les Verts Esther Benbassa (...). "Ce n'est pas en chantant la Marseillaise et en se levant quand le prof entre qu'on va réussir à inclure ceux qu'on a mis à l'écart ! On se ressource dans un passé qui ne peut plus s'appliquer"". Et qui risque, en plus, de raviver les plaies... ""Il y a une contradiction entre le discours universaliste et la pratique quotidienne de ceux à qui on demande de crier "Vive la République" s'indigne le sociologue Eric Fassin, interviewé par le mag. (...) "Ce qu'on aurait besoin de faire, c'est de traiter tout le monde pareil. On n'aurait jamais accepté l'histoire du petit Ahmed s'il s'était appelé François"".

Hollande : la rechute

De François à François Hollande, il n'y a qu'un pas, ou presque. Dans son baromètre Ipsos, "Le Point" nous apprend que "S'il y a bien eu un "effet "Charlie", il aura été de courte durée pour l'exécutif". Le président de la République reperd en effet "8 points pour retrouver 30 % de bonnes opinions". Comme lui, le Premier ministre Manuel Valls dévisse, de 7 points, lui. "Le ressac est général", observe le mag : même Nicolas Sarkozy (- 2 points, avec 38 % de bonnes opinions) et Alain Juppé (- 4, 56 % d'avis favorables) sont en baisse, ce dernier conservant cependant la tête du classement. Dans ce contexte pas vraiment riant, une personnalité politique, pourtant, se paie le luxe de gagner 1 point : Marine Le Pen (31 % de bonnes opinions) !

Quand Jean-Marie Le Pen compare sa fille à une héroïne communiste

Cela est-il de nature à rassurer son père ? Dans "L'Obs", le patriarche confie qu'"il s'inquiète de la "gauchisation du Front". Quand même, applaudir la victoire d"un "parti immigrationniste" comme Syriza en Grèce, voilà de quoi soulever le coeur des militants !" Jean-Marie Le Pen, nous dit encore le journal, "trouve que sa fille ressemble désormais à... Jeannette Vermeesch ! Marine sous les traits de cette fille du peuple et stalinienne pur jus, gardienne de l'orthodoxie communiste après la mort de son mari Maurice Thorez, le père a le compliment vache... Le Pen persiste, et rigole : "Si, si, Marine colle bien à la région. Physiquement, elle a un côté chti !"" La Bleu Marine appréciera.

Quand François de Closets accuse la gauche d'être responsable de la montée du FN

Et puisqu'il est question du FN, dans "Le Point", qui publie les bonnes feuilles de son livre, "La France à quitte ou double" (Fayard), François de Closets pointe du doigt la responsabilité de la gauche dans la montée du FN. "Il fallait accepter la discussion (avec le Front national, ndlr) pour détruire ses solutions, dit-il. (...) On a ainsi laissé à Le Pen l'exclusivité d'un certain nombre de sujets : l'identité nationale, la nation, l'immigration, l'islam. Quiconque soulevait ces questions était suspecté de lepénisme".

Ce qui pourrait faire triompher Marine Le Pen en 2017

François de Closets croit-il que Marine Le Pen peut remporter la présidentielle de 2017 ? "Seule, je ne crois pas, dit-il au "Point". Le FN va encore monter, mais, pour atteindre la majorité, il lui faut (...) une circonstance favorable et ce sera, en France comme en Grèce, la crise financière. Syriza n'aurait jamais gagné sans la Troïka. Il en ira de même pour la France. Si les Français sont pris en tenaille entre la tutelle et la faillite, Marine Le Pen aura toutes ses chances. Or, tôt ou tard, nous en arriverons là". Sympa...

Comment "être juif en France"

Au chapitre des dossiers sensibles, "Le Point" en ouvre un gros, ce jeudi : "Etre juif en France". Au lendemain des attentats de janvier, vous le savez, les Français de confession juive sont de plus en plus nombreux à partir en Israël. "L'année dernière, indique le mag, ils étaient 7 231 à faire leur alya ; ils seront, selon certaines prévisions, plus de 10 000 en 2015". Face à ce phénomène, le grand rabbin de France Haïm Korsia souhaite "redonner confiance en la France". Il croit, dit-il, en "un franco-judaïsme ouvert et apaisé". "Je me retrouve personnellement dans ce franco-judaïsme (...) avec lequel il faut absolument renouer, insiste-t-il. Le triptyque républicain "Liberté Egalité Fraternité" est constitué de valeurs que l'on retrouve dans la Bible. (...) Cette construction intellectuelle convergente entre le judaïsme et la France doit être essentielle, à condition que les deux soient fidèles à eux-mêmes".

Juifs et musulmans de France : d'où vient l'incompréhension ?

Quid de la coexistence des juifs et des musulmans, en France ? Interviewé dans "Le Point", l'imam Tareq Oubrou l'affirme : "Les musulmans ne sont pas hostiles aux juifs par principe. Même si le conflit israélo-palestinien suscite des crispations, et même si certains jeunes musulmans, dans les banlieues notamment, ont tendance à confondre antisionisme et antisémitisme". Pour l'imam, le fond du problème tient justement dans le manque de "culture historique et religieuse" des jeunes musulmans français. "En fait, ils ignorent tout du judaïsme", dit-il. Et c'est dans ce sens qu'il faut très vite et coûte que coûte travailler.

Quand Houellebecq juge les islamo-gauchistes coupables

Est-ce de nature à apaiser les tensions et les esprits ? A propos, notamment, des "crispations suscitées par le conflit israélo-palestinien", Michel Houellebecq avance sa propre analyse... "Il me semble, confie-t-il au "Point", que c'est lié à l'extrême gauche, qui a désigné Israël comme ennemi : des gens comme Besancenot ou Plenel, enfin ceux qui ont développé cette construction aberrante qu'est l'islamo-gauchisme. On connaît donc les coupables". Sur ce, on vous laisse digérer tout ça, hmmm ? Bonne semaine, les fondus de l'info !

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !