Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
©

Atlantico Radio

Qui a entendu l’appel du 18 juin ?

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, propose une émission cette semaine sur l'Appel du 18 juin 1940 et sur le discours historique de Charles de Gaulle. Aurélie Luneau, historienne, spécialiste de l’histoire de la radio, répond aux questions de Christophe Dickès. Elle vient de publier "L'appel du 18 juin" chez Flammarion.

Pour écouter l’émission, appuyez sur la touche "Ecouter" ci-dessous ou téléchargez le fichier audio en cliquant sur l’icône "Télécharger" à droite du player (flèche vers le bas). L’émission est aussi disponible en bas de page sur Youtube. Durée totale de l’émission: 42’59.

Dans l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, l’appel du 18 juin fait figure de mythe. Reproduit dans les livres d’histoire de nos enfants, il est aussi placardé sur les murs de nos villes, généralement pour rappeler qu’à un endroit donné, des résistants ont été fusillés. Mais connaît-on la véritable histoire de cet appel du 18 juin ? Qui était d’ailleurs le général de Gaulle au mois de juin 1940 et que représentait-il ? Comment va-t-il écrire son discours ? Surtout, qui va l’entendre et comment ce discours va traverser la guerre mais aussi les générations? Pour le quatre vingtième anniversaire du fameux appel du 18 juin, l’émission Nos mémoires vous propose de découvrir ce document essentiel de notre histoire avec l’historienne Aurélie Luneau. Elle est interrogée par Christophe Dickès.

Notre invité : Aurélie Luneau est historienne, spécialiste de l’histoire de la radio et auteur de Radio Londres. Les voix de la liberté. 1940-1944  (Perrin, 2005; réédité en collection Poche Tempus en 2010). Productrice à France Culture elle vient de publier chez Flammarion L’appel du 18 juin (358 pages, 21,90€). Elle est aussi l’auteur de d’une biographie de Maurice Genevoix, l’auteur de Ceux de 14 sur lequel nous reviendrons dans une autre émission.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !