Moyen-Âge : petite histoire des moyens de transports médiévaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Moyen-Âge : petite histoire des moyens de transports médiévaux
©

Radio Atlantico

Moyen-Âge : petite histoire des moyens de transports médiévaux

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, revient sur les moyens de transports au temps du Moyen-Âge. Pauline Guéna, doctorante en Histoire médiévale à Paris IV Sorbonne, est interrogée par Christophe Dickès.

Dans le cadre du nouveau programme de Seconde, Storiavoce propose aux professeurs d’Histoire mais aussi aux passionnés, une série en trois volets consacrée à la Méditerranée médiévale. Au cours de cette deuxième partie, nous abordons la question des voyages et des voyageurs sur cet espace géographique. Est-ce que l’on voyage déjà au Moyen-Âge? Qui sont ces voyageurs et pourquoi voyagent-ils? Combien de temps voyage t-on? Existait-il des “guides de voyage”? Comment accueillait-on le voyageur et comment le voyageur voyait-il l’étranger qu’il rencontrait? Médiéviste, Pauline Guéna répond aux questions de Christophe Dickès.
Notre professeure : doctorante en Histoire médiévale à Paris IV Sorbonne (direction d’Elisabeth Crouzet-Pavan), Pauline Guéna enseigne en cours de licence (ATER). Elle est co-auteur avec Florian Besson, Catherine Kikuchi et Annabelle Marin, d’Actuel Moyen-Âge – Et si la modernité était ailleurs? paru chez Arkhé édition. Elle anime le site Actuel Moyen-Âge. Membre du groupe de chercheurs médiévistes Questes, elle a participé au livre Le bathyscaphe d’Alexandre, l’homme et la Mer au Moyen-Âge paru aux éditions Vendémiaires. Sa thèse porte sur Venise à l’époque médiévale.
Attention, la vidéo ci-dessous est une reprise de l’enregistrement audio. l’image est donc fixe.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !