WikiLeaks : la détention de Julian Assange serait illégale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
WikiLeaks : la détention de Julian Assange serait illégale
©Reuters

Suite

WikiLeaks : la détention de Julian Assange serait illégale

Ce seraient les conclusions d’un rapport d'un organisme onusien chargé d'enquêter sur les cas de détentions illégales.

Julian Assange, détenu illégalement ? Ce seraient les conclusions d’un rapport. Selon des informations de la BBC, le WGAD (Working Group on Arbitrary Detention), un organisme onusien chargé d'enquêter sur les cas de détentions illégales, aurait tranché en sa faveur depuis le mois de décembre. Le groupe de travail aurait averti les gouvernements suédois et britanniques.

Dans un communiqué, le parquet suédois, a cependant affirmé que cette décision n'a "aucune incidence formelle sur l'enquête préliminaire en cours dans le cadre de la loi suédoise".

Le cofondateur de Wikileaks, réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012, est soupçonné par la justice suédoise de viol et d’agression sexuelle, commis lors d’un passage en Suède, des accusations qu’il nie farouchement. Il a annoncé sur Twitter que "Si l'ONU annonce demain que j'ai perdu mon affaire contre le Royaume-Uni et la Suède, je sortirai de l'ambassade vendredi à midi pour être arrêté par la police britannique".

Julian Assange ne veut pas se rendre en Suède car il craint d’être extradé vers les Etats-Unis, et être accusé de la publication par WikiLeaks en 2010 de milliers de documents classés secrets défense.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !