Un ex-général américain accusé d'avoir violé le secret défense | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
James Cartwright, le suspect, a été numéro deux de l'état-major américain des armées entre 2007 et 2011.
James Cartwright, le suspect, a été numéro deux de l'état-major américain des armées entre 2007 et 2011.
©

Espionnage

Un ex-général américain accusé d'avoir violé le secret défense

Il aurait révélé l'existence d'un programme américano-israélien qui visait les installations nucléaires iraniennes avec des cyberattaques.

Un général américain de haut rang à la retraite est soupçonné d'être à l'origine de fuites sur une cyberattaque des Etats-Unis contre l'Iran en 2010, a rapporté jeudi la télévision NBC News.

Le général James Cartwright, l'ancien vice-président des chefs d'état-major interarmées des États-Unis, a en effet été informé qu'il faisait l'objet d'une enquête, selon plusieurs médias américains. Il est soupçonné d'avoir divulgué des détails sur une attaque américaine à l'aide du virus informatique Stuxnet contre les installations nucléaires iraniennes.

L'année dernière, le New York Times révélait l'existence d'un programme américano-israélien qui visait les installations nucléaires iraniennes avec des cyberattaques. Une enquête qui s'appuyait sur les témoignages "d'anciens ou d'actuels responsables américains, européens et israéliens impliqués dans le programme". Cette révélation avait déclenché une véritable chasse à la taupe au sein des services américains.

Le virus Stuxnet, conçu spécialement pour attaquer les opérations d'enrichissement d'uranium iraniennes, a frappé l'Iran en 2010 et a créé d'importants dégâts dans le programme nucléaire du pays.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !