Ukraine : Vladimir Poutine s'apprête à rencontrer Pétro Porochenko | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : Vladimir Poutine s'apprête à rencontrer Pétro Porochenko
©

Rencontre

Ukraine : Vladimir Poutine s'apprête à rencontrer Pétro Porochenko

La rencontre aura lieu ce vendredi 17 octobre à Milan, en marge du 10e sommet euro-asiatique (Asem). De cet entretien, Pétro Porochenko a déclaré attendre "la paix et la stabilité" en Ukraine.

ls ne se sont pas vus depuis août. Vladimir Poutine et son homologue urkainien Pétro Porochenko se rencontreront ce vendredi 17 août à  Milan, en marge du 10e sommet euro-asiatique (Asem). De cet entretien, Pétro Porochenko a déclaré attendre "la paix et la stabilité" en Ukraine dans l'est de laquelle les combats continuent à faire rage, malgré le cessez-le-feu conclu en septembre. Par ailleurs, Vladimir Poutine a mis en garde jeudi 16 octobre contre de "grands risques" de perturbations des livraisons de gaz cet hiver. Ce à cause du manque d’accord dans le conflit gazier entre la Russie et l’Ukraine. "Il n'y aura aucune crise causée par des responsables russes de la coopération avec l'Europe (...) mais de grands risques sur le transit existent", a déclaré le président russe lors d'une conférence de presse à Belgrade.  
La rencontre entre les présidents russe et ukrainien se tiendra à la préfecture de Milan. Plusieurs dirigeants européens y assisteront. Parmi eux, la Chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le Premier ministre britannique David Cameron, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi et les dirigeants de l'Union européenne Juan Manuel Barroso et Herman Van Rompuy. 
"C'est à la Russie de fournir la contribution décisive pour une désescalade" de la situation en Ukraine, a averti Angela Merkel jeudi 16 octobre. La Russie, quant à elle, veut discuter des "raisons et des origines du conflit" en Ukraine et des "perspectives de processus de paix", selon le conseiller de Vladimir Poutine. Angela Merkel s’est entretenu jeudi avec le président ukrainien. Ils ont tous deux regretté que de nombreux points, pourtant acceptés dans le cadre des accords de cessez-le-feu, n’aient pas été mis en œuvre. La chancelière a ensuite eu un entretien avec Vladimir Poutine. 
Car l’Otan n’a remarqué aucun "mouvements majeurs et significatifs" confirmant le retrait des 17 600 soldats russes déployés le long de la frontière ukrainienne, contrairement à ce qu’avait promis le chef du Kremlin. Ce dernier est accusé par les Occidentaux d’avoir envoyé ses soldats afin de prêter main forte aux combattants pro-russes dans cette région. Depuis cet été, quelques 20 000 soldats sont massés le long de la frontière, selon les derniers chiffres de l’Otan. 
Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !