Ukraine : Obama demande à la Russie de retirer ses troupes situées le long de la frontière | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Barack Obama demande le retrait des troupes russes situées le long de la frontière ukrainienne
Barack Obama demande le retrait des troupes russes situées le long de la frontière ukrainienne
©

Fermeté

Ukraine : Obama demande à la Russie de retirer ses troupes situées le long de la frontière

Le président américain a aussi exhorté Moscou à négocier la communauté internationale.

La confusion est à son comble. Difficile de savoir réellement combien de soldats russes se trouvent actuellement  le long de la frontière ukrainienne. Les Etats-Unis évoquent la présence de 20 000 hommes. Le président du conseil de sécurité nationale ukrainien a de son côté affirmé qu'il y avait "près de 100 000 soldats (...) prêts à frapper depuis plusieurs semaines". Quoi qu'il en soit, peu importe le nombre finalement, Barack Obama demande ce vendredi leur retrait pur et simple. Le président des Etats-Unis a aussi appelé la Russie à négocier avec la communauté internationale. 
"Il se peut que [les Russes] tentent d'intimider l'Ukraine, mais il est aussi possible qu'ils aient d'autres projets", en envoyant des soldats à proximité de la frontière, a assuré le chef d'Etat américain lors d'une interview accordée à la chaîne américaine CBS. "Quoi qu'il en soit, pour parvenir à une désescalade et résoudre cette situation, la Russie doit retirer ses troupes et commencer à négocier directement avec le gouvernement ukrainien et la communauté internationale", a insisté Barack Obama.

Le président américain estime aussi que Vladimir Poutine fait preuve de "rancune au sujet de ce qu'il considère comme la perte de l'Union soviétique", affirmant que son homologue russe ne devrait pas "retourner aux pratiques qui prévalaient à l'époque de la guerre froide". "Il est possible qu'il interprète mal l'Occident. Il est certain qu'il interprète mal la politique étrangère américaine", a encore indiqué Barack Obama.

Auparavant Vladimir Poutine avait assuré que "les événements de Crimée ont été un examen. Ils ont démontré les nouvelles capacités de nos forces armées, et le moral solide des hommes".  Des propos qui confirment implicitement la participation des militaires russes à la prise de contrôle de la péninsule ukrainienne. 
Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !