Tourisme : Laurent Fabius veut plus de magasins ouverts le dimanche à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Tourisme : Laurent Fabius veut plus de magasins ouverts le dimanche à Paris
©REUTERS/Philippe Wojazer

Et une bonne idée, une

Tourisme : Laurent Fabius veut plus de magasins ouverts le dimanche à Paris

Le ministre des affaires étrangères souhaite plus d'ouverture de magasins dans les zones touristiques très fréquentées et les gares de la capitale.

Le gouvernement veut permettre d'ouvrir des magasins le dimanche à Paris dans certaines zones touristiques très fréquentées. En conclusion des Assises du tourisme, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, a souhaité, ce mardi, que certaines zones, comme le boulevard Haussmann, soient classées "zone touristique d'affluence exceptionnelle" ajoutant que "la même souplesse est souhaitable dans les principales gares de France". Laurent Fabius n'a pas évoqué les Champs-Elysées dans son allocution de clôture de ces assisses, auxquelles ont participé 400 professionnels pendant cinq mois.

Plus de magasins ouverts le dimanche, voilà un marronier qui reprend sa place dans le débat. Les professionnels du secteur plaident pour une flexibilité dans les zones principales touristiques face à l'interdiction du travail dominical. Les syndicats défendent, eux, le repos dominical des salariés. Le quartier des grands magasins boulevard Haussman (Galeries Lafayette, Printemps...) figure parmi les zones de Paris les plus fréquentées par les touristes étrangers, apporteurs de devises. "Et le développement du e-commerce exerce une pression supplémentaire", a ajouté le ministre.

"Nous ne devons négliger aucune clientèle", avait-il auparavant déclaré en brossant le panorama de la France touristique, citant notamment le tourisme "de shopping" comme l'une des formes de tourisme à stimuler. Concernant une ouverture des commerces le dimanche dans les gares principales du pays, Laurent Fabius a souligné : "L'attractivité se joue d'abord dans les aéroports, dans les gares... La logique est simple : un touriste mécontent est un touriste qui ne reviendra pas."

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !