Test salivaire à l'école : le ministère de l'Education nationale va utiliser des étudiants comme "médiateurs" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer
©Capture d'écran France Inter

Santé

Test salivaire à l'école : le ministère de l'Education nationale va utiliser des étudiants comme "médiateurs"

Jean-Michel Banquer annonce le recrutement de 1.700 étudiants en médecine, en pharmacie, et autres disciplines

Le ministre de l'Education est revenu ce matin, sur France Inter sur la politique de tests à l'école, avec l'arrivée des tests salivaires. : "Ce que nous visons, c’est une montée en puissance progressive : cette semaine, entre 50 et 80.000 tests salivaires vont être réalisés pour la zone qui vient de rentrer ; la semaine dernière on était en-dessous de 10.000. D’ici la mi-mars, nous serons à 300.000 tests hebdomadaires."

Face à la grogne des personnels de l'Education Nationale, Blanquer a annoncé des recutements pour aider à la réalisation de ces tests à l'école "Je voudrais rendre hommage aux infirmières et aux médecins scolaires de France, comme à l’ensemble des personnels ultra-mobilisés depuis le début de la crise. Ils ont énormément de travail. C’est un travail d’équipe et à partir d’aujourd’hui nous allons recruter 1.700 médiateurs (étudiants en médecine, en pharmacie ou dans d’autres domaines) de façon à appuyer les personnels mobilisés pour réaliser ces tests."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !