Syrie : l'armée française bombarde massivement le fief de l'Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : l'armée française bombarde massivement le fief de l'Etat islamique
©Reuters

Action-réaction

Syrie : l'armée française bombarde massivement le fief de l'Etat islamique

Entre 19h50 et 20h25 dimanche soir, vingt bombes ont été lâchées par 10 avions de chasse sur deux sites tenus par le groupe terroriste.

La riposte a déjà commencé. Après la terrible série d'attaques ayant frappé le France vendredi 13 novembre, les chasseurs de l'armée de l'air française ont bombardé massivement le commandement de l'Etat islamique à Raqqa, en Syrie. Entre 19h50 et 20h25, vingt bombes ont été lâchées par 10 avions de chasse sur deux sites tenus par le groupe terroriste.

 

Dans un communiqué, le ministère de la Défense a souligné que les 2 objectifs visés par ces raids aériens ont été détruit. "Le premier objectif détruit était utilisé par Daech comme poste de commandement, centre de recrutement djihadiste et dépôt d'armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d'entraînement terroriste."

 

L'opération a été conduite par 12 appareils dont 10 chasseurs depuis les Émirats Arabes Unis et la Jordanie. Cette attaque a été réalisée en coordination avec les forces américaines et avait été planifiée grâce à des missions de reconnaissance menées par la France ces dernières semaines.

Ces bombardements sont les plus importants depuis l'engagement de l'armée française en Syrie. Les premières frappes étaient intervenues le 27 septembre, et le 9 octobre, deux Rafale avaient déjà bombardé un centre d’entraînement à Raqqa.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !