Selon Elisabeth Borne, le système éducatif français « est sans doute l’un de ceux qui reproduit le plus les inégalités » | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La Première ministre Elisabeth Borne a participé aux 22e Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le 9 juillet 2022.
La Première ministre Elisabeth Borne a participé aux 22e Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le 9 juillet 2022.
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Défis considérables pour la France

Selon Elisabeth Borne, le système éducatif français « est sans doute l’un de ceux qui reproduit le plus les inégalités »

La Première ministre française Elisabeth Borne a participé aux Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le 9 juillet 2022. Elle a évoqué les nombreux défis à relever en France, notamment sur l'éducation et le marché du travail.

Le système éducatif français « sait produire l'excellence » mais « est sans doute l'un de ceux qui reproduit le plus les inégalités », a indiqué la Première ministre Elisabeth Borne samedi lors d'une intervention aux Rencontres économiques d'Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône, selon des informations de BFMTV.

Dans un discours d'une quinzaine de minutes consacré aux « transformations » mondiales, Elisabeth Borne a présenté l'éducation comme « notre premier bien commun », avec des « défis considérables » pour la France :

« Je pense qu'on a en France un système qui sait produire l'excellence et on a vu encore la semaine dernière la médaille Fields, qui a été obtenue par Hugo Duminil-Copin », mais « un des principaux défis que connaît notre système éducatif, c'est qu'il est sans doute l'un de ceux qui reproduit le plus les inégalités ».

La Première ministre s’est aussi confiée sur la situation du marché du travail :

« On a aussi un paradoxe d'avoir encore un taux de chômage qui n'est pas celui du plein emploi et néanmoins des entreprises qui éprouvent de très grandes difficultés à recruter. Donc ça veut dire que notre système éducatif, notre système de formation, manifestement ne forment pas les compétences dont notre économie a besoin ».

Elisabeth Borne est « convaincue qu’on a une transformation profonde à faire de notre système éducatif pour permettre à chacun de révéler ses talents. C'est évidemment les enseignants qui sont au coeur de ce défi considérable. Il y a une énorme démarche de revalorisation du métier d'enseignant qui est indispensable, et il faut sans doute aussi repenser ce métier d'enseignant et le faire bien sûr avec ceux qui sont les premiers concernés, c'est-à-dire les enseignants eux-mêmes ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !