Rue Thatcher à Paris : la polémique enfle dans la capitale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La dame de Fer pourrait bien devenir le nom d'une rue parisienne
La dame de Fer pourrait bien devenir le nom d'une rue parisienne
©Reuters

Urbanisme

Rue Thatcher à Paris : la polémique enfle dans la capitale

Une proposition qui n'est pas du goût de tous les élus parisiens. Ian Brossat propose lui une rue Bobby-Sands, en hommage au Républicain irlandais mort des suites de sa grève de la faim.

Vat-t-on pouvoir habiter rue Margaret Thatcher à Paris ? C'est en tout cas le souhait d'un élu parisien UMP Jérôme Dubus, en hommage à l'ancienne Prime minister disparue lundi 8 avril à l'âge de 87 ans. L'élu du 17e arrondissement compte présenter une proposition à ce sujet au prochain Conseil de Paris des 22 et 23 avril. "Margaret Thatcher est devenue une personnalité politique internationale de grande envergure. Elle a pris un pays qui était en ruines et l'a remis sur le chemin de la prospérité", justifie l'élu. Pour lui, il s'agit de "dépasser l'aspect politique» afin de «rendre hommage à une personnalité historique" dont le bilan est "positif à 80%", comme le note Le Figaro. Il a d'ailleurs expliqué sur son blog que Margaret Thactcher était son "modèle en politique [...] une immense dame qui a profondément modernisé son pays et qui l’a sauvé du déclin; On attend son équivalent en France."

Cette proposition n'est évidemment pas du goût de tout le monde. "Et si on proposait plutôt une rue Bobby-Sands, député du Sinn Fein, mort du fait de l'intransigeance de Thatcher" a ironisé le président du groupe communiste Ian Brossart dans une publication Twitter suite à cette annonce. Le conseiller de Paris au sein du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, voit donc d'un très mauvais œil cette initiative. "Margaret Thatcher est le symbole du libéralisme, de la privatisation à outrance", affirme l'élu du 18e arrondissement parisien dans les colonnes du Figaro, qui voit en elle "l'exemple même de ce qu'il ne faut pas faire, et de l'échec de l'Europe actuelle". Le conseiller estime que cette initiative "montre que l'UMP est en mal de figures emblématiques, et cherche des symboles de l'autre côté de la Manche".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !