Radicalisation chez des professeurs : "nous sommes testés par des groupes fondamentalistes", admet Jean-Michel Blanquer | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Radicalisation chez des professeurs : "nous sommes testés par des groupes fondamentalistes", admet Jean-Michel Blanquer
©Reuters

Ennemi intérieur

Radicalisation chez des professeurs : "nous sommes testés par des groupes fondamentalistes", admet Jean-Michel Blanquer

Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé vendredi la mise en place d'"unités laïcité" au sein des académie.

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était ce dimanche l'invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. Interrogé sur la question de la radicalisation dans le corps professoral, il a expliqué qu'il "est exact que nous sommes testés par des groupes fondamentalistes. Il y a des gens qui essayent de voir si le système résiste". La radicalisation de professeurs "peut exister. C'est encore très marginal. Mais parmi les choses que nous allons faire, c'est d'être très attentif à ce phénomène. Chaque cas est un cas particulier. Nous devons être d'une très grande vigilance", a-t-il ajouté, précisant que  certains enseignants ont d'ores et déjà été suspendus.

"La règle c'est : on ne peut pas aller à l'encontre des valeurs de la République et enseigner dans l'école de la République. (...) Ce qui est important, c'est que tous les Français comprennent que l'Éducation nationale est claire, nette et précise et que les valeurs de la République y sont respectées". 

"Il faut une continuité sur ces sujets. Il y a une charte de la laïcité qui a été réalisée. Il faut passer une étape supplémentaire, je ne suis pas en contradiction avec le passé", a dit le ministre.

Ce vendredi, en visite dans un lycée polyvalent à Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne), il avait annoncé la création, au coeur du ministère de l'Education, d'une "unité laïcité" qui pourra intervenir à l'appui des différentes institutions sur le terrain pour les aider à défendre la laïcité dans les "situations" où elle est contestée. "Nous aurons l'équivalent de cette unité laïcité à l'échelle de chaque académie de France", avait précisé le ministre.

La première d'entre elle a été mise en place samedi dans l'académie de Créteil (Val-de-Marne), au sud-est de Paris. 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !