Ces shampoings qui font grossir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Ces shampoings 
qui font grossir
©

Calories chimiques

Ces shampoings qui font grossir

Il y aurait un lien entre l'exposition quotidienne aux phtalates présents dans certains produits cosmétiques et l'obésité infantile.

Vous vous énervez sur votre balance qui ne veut pas faire disparaître ces kilos qui vous embarrassent avant l'été malgré votre régime ? Regardez donc plutôt du côté de la composition de votre shampoing, de votre savon ou de vos produits de beauté !...

C'est ce que l'on peut déduire de l'étude menée par des médecins new-yorkais sur les "calories chimiques". Ils ont en effet conclu que les phtalates, présents dans 70 % des produits de beauté mais aussi dans les nettoyants ménagers, détraquent à ce point le système hormonal qu'ils en viennent à affecter le poids.

Les chercheurs établissent même un lien entre une exposition quotidienne aux phtalates et l'obésité infantile. Ils ont analysé les urines de jeunes filles, et constaté que celles qui contenaient le plus de phtalates correspondaient aux patientes les plus lourdes. Le Bisphenol A serait également une "calorie chimique". Ces "perturbateurs endocriniens" affectent aussi, par exemple, la qualité du sperme des hommes.

Les altérations liées aux phtalates sont encore plus préjudiciables en période de régime. Les médecins expliquent ainsi qu'en réduisant les apports en matières grasses, on se prive de certaines vitamines, ce qui rend la peau sèche. Pour résoudre ce problème, on utilise alors parfois des crèmes hydratantes... qui contiennent des phtalates. 

Les chercheurs expliquent que la seule solution pour se prémunir de ces désagréments consiste à bien se renseigner, et à privilégier les marques qui intègrent le moins de produits chimiques dans leurs produits.

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !