1200 euros d'amende pour avoir diffusé Persepolis en Tunisie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
1200 euros d'amende pour avoir diffusé Persepolis en Tunisie
©

A la caisse

1200 euros d'amende pour avoir diffusé Persepolis en Tunisie

Nabil Karoui, patron d'une chaîne de télévision tunisienne, a été condamné à payer 1200 euros d'amende après la diffusion du film Persepolis.

Persepolis ou le film qui coûte de l'argent. Le tribunal de première instance de Tunis a en effet condamné Nabil Karoui, patron de la chaîne Nessma  à verser 1200 euros d'amende pour "atteinte au sacré". Le chef d'entreprise avait diffusé l'année dernière le film franco-iranien Persepolis, "film troublant l'ordre public et portant atteinte au bonnes mœurs", puisqu'il contient une représentation d'Allah, ce qu'interdit l'Islam. La peine de prison réclamée par les détracteurs de Nessma n'a toutefois pas été suivie.

La défense va interjeter appel, estimant que "ce jugement est une atteinte à la liberté de la presse". Mauvaise nouvelle en cette journée mondiale de la liberté de la presse.

Lu sur Tf1 News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !