PenelopeGate : "je ne dirai plus un mot à ce sujet" tranche François Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
PenelopeGate : "je ne dirai plus un mot à ce sujet" tranche François Fillon
©MARTIN BUREAU / AFP

Fini !

PenelopeGate : "je ne dirai plus un mot à ce sujet" tranche François Fillon

Alors que Mediapart a relancé les affaires, l'ancien Premier ministre ne veut plus évoquer ce sujet épineux.

Désormais, il est trop tard pour les explications ou les excuses. A la peine dans les sondages, François Fillon doit absolument passer la vitesse supérieure, s'il veut être présent au second tour de la présidentielle. Lundi soir, Mediapart affirmait que sa femme était en fait rémunérée par l'Assemblée nationale depuis 1982 et non 1986. "Je n'alimenterai pas le feuilleton de la calomnie distillée par des services de l'Etat. Jusqu'où on va aller ? Je ne dirai plus un mot à ce sujet" a tranché François Fillon sur France 2.

Il est d'ailleurs revenu sur une petite phrase de son meeting de dimanche : "je ne vous demande pas de m'aimer mais de me soutenir." Selon lui, la "volonté d'être aimé" des Français nuit à la politique. "On ne demande pas aux Français de choisir un pote, ça n'est pas le sujet. Le président doit tenir ses engagements, même quand on est contesté" explique-t-il.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !