Penelopegate : François Fillon dénonce les "mensonges" du Canard Enchainé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Penelopegate : François Fillon dénonce les "mensonges" du Canard Enchainé
©AFP

Ritournelle

Penelopegate : François Fillon dénonce les "mensonges" du Canard Enchainé

Le journal a révélé, ce mercredi, les indemnités de licenciement de Penelope Fillon.

Canard Enchainé Vs François Fillon : acte 3. Cette fois, le journal évoque les 45 000 euros cumulés d'indemnités de licenciement de Penelope Fillon, une somme bien supérieure à ce que prévoit la législation affirme le Canard. La réponse du candidat de la droite est finalement arrivée, mardi dans la soirée, via un communiqué pour dénoncer les "mensonges" du palmipède. "Les éléments publiés ce soir dans l'édition du Canard enchaîné datée du 8 février ne sauraient en rien constituer une information nouvelle et comportent des erreurs manifestes" avance François Fillon. "En effet, les chiffres que j'ai rendus publics lundi comprenaient bien entendu la totalité des sommes figurant sur les bulletins de paye de mon épouse, y compris les indemnités diverses de fin de contrat. Elles ont bien été prises en compte dans le calcul de son salaire moyen sur une période de 15 ans, soit 185 mois, qui s'élève bien à 3.677 euros net mensuels."

En revanche, pas de d'explications sur l'autre "révélation" dévoilée aussi par le Parisien : le cumul des contrats de travail de la femme du député, qui était, pendant près d'un an et demi, à la fois assistante parlementaire et journaliste à la Revue des deux mondes. Deux emplois à temps-plein dont les enquêteurs cherchent désormais des preuves tangibles d'effectivité.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !