Pays-Bas : la reine Beatrix abdiquera en avril en faveur de son fils Willem-Alexander | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
La reine Beatrix des Pays-Bas, qui fêtera jeudi ses 75 ans, a annoncé lundi soir qu'elle abdiquerait en avril.
La reine Beatrix des Pays-Bas, qui fêtera jeudi ses 75 ans, a annoncé lundi soir qu'elle abdiquerait en avril.
©Reuters

Changement

Pays-Bas : la reine Beatrix abdiquera en avril en faveur de son fils Willem-Alexander

La monarque a fait son annonce lors d'une allocution à la télévision publique néerlandaise.

Les Pays-Bas auront bientôt un nouveau monarque. La reine Beatrix a en effet annoncé lundi lors d'une allocution télévisée qu'elle abdiquerait en avril en faveur de son fils Willem-Alexander, 45 ans. Intronisée le 30 avril 1980, la reine a indiqué que le fait que 2013 soit l'année de son 75ème anniversaire et du 200ème anniversaire du royaume des Pays-Bas explique qu'elle décide "de quitter [sa] fonction cette année".

Les Pays-Bas auront donc de nouveau un roi, plus d'un siècle après le règne de Willem III, souverain jusqu'à sa mort en 1890 et à qui succédèrent une régente et trois reines. C'est donc à Willem-Alexander, premier fils de la reine, que reviendra la tâche de gouverner le pays.

Les réactions ne se sont pas fait attendre aux Pays-Bas, les experts de la famille royale se disant très surpris que la reine Beatrix décide de laisser sa place si rapidement. La spécialiste Reinildis van Ditzhuyzen a ainsi expliqué qu'elle imaginait plutôt une abdication pour le 27 avril, jour de l'anniversaire de Willem-Alexander, ou un autre jour en mai. La reine jouit en effet encore d'une grande popularité auprès des Néerlandais qui ont toujours apprécié qu'elle s'implique réellement dans la vie du pays, contrairement notamment à sa mère Juliana.

Quant au prince Willem-Alexander, s'il était autrefois assez critiqué, il jouit désormais depuis plusieurs années d'une belle cote de popularité auprès de son futur peuple. Ce pilote d'avion diplômé d'histoire mais également membre du Comité international olympique (CIO) est en effet perçu par les Néerlandais comme proche des gens et plus progressiste que sa mère.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !