Ouragan Maria : les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin placées en vigilance violette | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Ouragan Maria : les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin placées en vigilance violette
©Capture d'écran

Alerte

Ouragan Maria : les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin placées en vigilance violette

Après le passage de l'ouragan, la Martinique et la Guadeloupe font un état des lieux.

  • L'ouragan Maria est repassé en catégorie 5
  • L'île de la Dominique a été "dévastée" selon son Premier ministre
  • Il est passé à 25 km de la Martinique, en catégorie 4, provoquant des dégâts matériels
  • Il passe dès 9h, à 30 km de la Guadeloupe
  • Les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin ont été placées en vigilance violette
  • Une personnes et décédée en Guadelouppe et deux autres sont portées disparues

Ce direct est désormais terminé. 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> EN DIRECT>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

20h : La préfecture de Guadeloupe a annoncé qu'une personne a été tuée par la chute d'un arbre et que deux autres sont portées disparues à la suite du naufrage d'un bateau au large de La Désirade.

18h : Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont été placées en vigilance violette par Météo France. 

17h : La préfecture de Martinique dénombre un blessé grave et deux blessé légers par l'ouragan sur l'île. 

16h : Selon les premières constatations en Guadeloupe, il y a de nombreux dégâts matériels, des arbres couchés. 80 000 foyers sont privés d’électricité, soit environ 40% de l'île. Cependant, la situation est moins critique qu'après le passage de l'ouragan Irma, selon la préfecture de Guadeloupe, cité par franceinfo. 

15h : Fort-de-France sous les eaux

14h : Maria s'éloigne de la Guadeloupe

L'ouragan s'éloigne de la Gaudeloupe. La ministre des Outres-mers a annoncé qu'elle se rendrait sur place "le plus vite possible."

12h45 : Des "dégâts peu importants" en Martinique, black out en Guadeloupe

Jacques Witkowski, le directeur général de la Sécurité civile, a donné une conférence de presse. Il a souligné que la Martinique n'avait subi que des "dégâts peu importants".  Près de 25 000 foyers sont ainsi privés d'électricité. En revanche, il est plus compliqué de donner des informations sur la Guadeloupe, en raison du black out. "Des reconnaissances auront lieu dans quelques heures" a-t-il annoncé.

11h30 : "Tout tremble autour de moi" raconte sur BFMTV l'ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel

"Si on devait faire une comparaison, c'est le cyclone Marylin, en 1995, qui a suivi la même trajectoire, et qui était aussi mouillé, avec autant de pluies torrentielles et carrément infernales, avec un vent qui n'arrête pas depuis plusieurs longues heures, avec un ciel zébré (...), des éclairs partout."

11h25 : L'ouragan repasse en catégorie 5

Après une brève accalmie, qui lui a permis de repasser en catégorie 4, l'ouragan Maria a repris des forces pour repasser, une nouvelle fois en catégorie 5.

11h : Le préfet de Guadeloupe s'exprime

"Chacun a pu constater la force du vent, conjugué à des précipitations très importantes. Il y a des infiltrations dans les maisons, des inondations et des toitures envolées très certainement. Quelques casernes de pompiers ont vu leur toiture envolée."

"Je renouvelle mes consignes : il faut absolument rester confiné, ne pas sortir même si on observe une accalmie. Ça peut durer quelques instants et reprendre. De plus, il y aura certainement de nombreux arbres couchés sur les routes, donc on ne sort pas et on attend les consignes."

10h30 : La Guadeloupe toujours en alerte

10h : la Dominique dévastée

9h50 : une situation catastrophique aux Saintes

"Nous vivons une situation catastrophique" affirme le maire de Terre-de-Haut (les Saintes) sur la radio RCI.

9h30 : Maria repasse en catégorie 4

"Le centre de Maria était à 2h (Guadeloupe, 8h Paris) ce mardi à 20 km des Saintes, et il va commencer à s'éloigner lentement de l'archipel de la Guadeloupe" annonce Météo France dans son dernier bulletin. "Maria a très légèrement perdu de son intensité en traversant la Dominique, il est à nouveau de catégorie 4. Les vents vont s'orienter au secteur sud-est dans les heures à venir, en restant très violents jusqu'aux premières heures du jour. Des rafales de 150 à 180 km/h, voire davantage en montagne, affecteront la Basse-Terre. Sur le reste de l'archipel, le vent est un peu moins violent, mais les rafales seront tout de même comprises entre 120 km/h et 150 km/h.”

9h : Maria est passé à 20 km au sud des îles Saintes

Maria a atteint la Guadeloupe et est passée à 20 km au sud des îles Saintes. En 24h, il est tombé 400 mm de pluie sur la Guadeloupe où des inondations sont à craindre.

8h30 : deux ouragans en catégorie 5, une chose rare

7h55 : L'île de la Dominique dévastée

L'ouragan a frappé de plein fouet la petite île de la Dominique. Dans un message sur Facebook, son Premier ministre évoque "une dévastation de grande ampleur (...) Jusqu'à présent, nous n'avons perdu que des choses que l'argent peut remplacer. Ma plus grande peur est que nous nous réveillons pour apprendre qu'il y a des blessés graves et des morts. (...) Nous aurons besoin d'aide, toute l'aide possible."

7h50 : les vents deviennent violents en Guadeloupe

7h35 : Plus de peur que de mal en Martinique ?

La Martinique ne compte aucune victime après le passage de Maria. "Nous nous en sortons bien. La population est rassurée, simplement il y a une grosse partie de notre ville qui est sans lumière et comme nous sommes dans la nuit, ce n'est pas fait pour rassurer tellement la population" a expliqué Le maire du Carbet sur France Info.

7h30 : une puissance insoupçonnée

Maria ne devait pas dépasser la première catégorie des ouragans, mais sa puissance s'est décuplée dans la soirée d'hier, avec des vents très violents. Les îles de la Martinique et de la Guadeloupe ont alors été placées en vigilance violette, la plus haute.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !