Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel"
©LUDOVIC MARIN / AFP

Justice

Nicole Belloubet estime que l’incarcération de Patrick Balkany n’a rien "d’exceptionnel"

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a déclaré ce dimanche que l’incarcération de Patrick Balkany n’avait rien "d’exceptionnel". Elle trouve également "choquant" que son épouse Isabelle, jugée coupable de fraude fiscale, lui succède à la mairie de Levallois-Perret.

Nicole Belloubet s’est exprimée sur l’incarcération de Patrick Balkany lors de son interview ce dimanche au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Nicole Belloubet estime que "Ce n’est pas exceptionnel, cela arrive" en matière de fraude fiscale. Condamné vendredi à quatre ans de prison ferme et à dix ans d’inéligibilité pour avoir soustrait des millions d’euros au fisc, Patrick Balkany a été immédiatement écroué à la prison de la Santé. 

La ministre de la Justice a tenu à rappeler que la lutte contre la fraude fiscale faisait partie des "priorités" du gouvernement.

"Les magistrats sont libres des choix qu’ils font et le mandat de dépôt n’est pas une exception. C’est une priorité pour les magistrats et pour la société parce que nous savons bien que c’est là que se joue la démocratie, c’est dans la confiance des citoyens".

La ministre a également exprimée son étonnement sur la situation politique à Levallois-Perret. Isabelle Balkany, condamnée à trois ans ferme et dix ans inéligibilité mais sans mandat de dépôt, a en effet succédé à son mari en tant que première adjointe conformément aux règles en vigueur. 

"La règle de droit s’applique ainsi. On peut trouver que c’est choquant du point de vue politique (…). Je trouve que c’est choquant mais comment faire ?". 

Lors de cette émission ce dimanche, Nicole Belloubet a également tenu à répondre aux accusations et aux critiques de Jean-Luc Mélenchon. Le leader de La France Insoumise estime être victime d'une "mise en scène, qui précède un meurtre politique". Il a reproché à la ministre de la Justice l'absence d'enquête sur les violations du secret de l'instruction après les incidents survenus lors de la perquisition de son mouvement en octobre 2018. Nicole Belloubet et Christophe Castaner ont été qualifiés "d'incapables" par Jean-Luc Mélenchon.

Nicole Belloubet a tenu à lui répondre dans le cadre du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro :

"Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont absurdes, ils sont même indignes (...) en ce qu'ils attaquent les magistrats et en ce qu'ils mettent en cause et leur probité et leur indépendance. Il me semble que Jean-Luc Mélenchon est dans l'invective, le fantasme, le complot (…). Ce n'est pas ce que je veux pour notre démocratie. La justice n'est pas instrumentalisée à des fins politiques, ce qu'il dit est inacceptable. Il profère des insinuations (…) C'est une erreur grave."

Franceinfo et RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !