Nicolas Sarkozy fustige "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy fustige "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice
©Reuters

Critique

Nicolas Sarkozy fustige "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice

"Qui arrêtera l'ingérence du pouvoir médiatique dans le fonctionnement de l'autorité judiciaire ?", aurait lancé l'ancien président, devant les avocats du barreau de Paris, selon Valeurs Actuelles.

Selon les indiscrétions de l'hebdomadaire Valeurs Actuelles, qui rapporte une intervention de Nicolas Sarkozy devant les avocats du barreau de Paris le 20 mars dernier, l'ancien président de la République aurait dénoncé "l'ingérence du pouvoir médiatique" dans le fonctionnement de la justice. 

"Qui arrêtera l'ingérence du pouvoir médiatique dans le fonctionnement de l'autorité judiciaire ? Qui arrêtera l'instrumentalisation des procédures par le pouvoir médiatique ? Qui aura suffisamment de courage pour écrire le J'accuse qui manque à notre siècle", se serait notamment interrogé Nicolas Sarkozy devant son auditoire. 

>>>> À lire aussi : Entre néolibéralisme décomplexé et nationalisme provocateur : l'impossible stratégie de la décennie sarkozyste

Le candidat vaincu à la primaire de la droite et du centre aurait également évoqué le secret des sources des journalistes : d'après lui, ce secret est "devenu par la loi, non plus un simple précepte déontologique mais un principe de droit alors que dans le même temps le secret professionnel des avocats peut faire, à tout moment, l'objet d'une perquisition voire d'un interrogatoire dans le cadre d'une garde à vue".

Sollicité par l'AFP, l'entourage de l'ancien chef de l'État a démenti ces propos rapportés par Valeurs Actuelles. 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !