Le Premier Ministre japonais démissionne<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le Premier Ministre japonais démissionne
©

Résigné

Naoto Kan fait les frais d'une gestion critiquée de la catastrophe de Fukushima.

Le premier ministre japonais Naoto Kan a annoncé vendredi sa démission de la direction du Parti Démocrate du Japon (PDJ), et donc de son poste de premier ministre, à la date du 30 août.

Ses quinze mois à la tête du gouvernement (centre-gauche) auront été marqués par divers scandales de corruption, mais également et surtout par sa gestion critiquée de la catastrophe de Fukushima, à l'origine de plusieurs démissions au sein de son gouvernement et de son administration. Il a pourtant défendu son bilan en déclarant : "C'est peut-être ma nature optimiste, mais je crois que j'ai fait du mieux que je pouvais au vu des circonstances".

Une élection devrait être organisée lundi 29 août pour le remplacer à la tête du PDJ. L'ancien ministre des affaires étrangères Seiji Maehara, 49 ans, fait figure de favori. En cas de victoire, il pourrait dès mardi devenir le 62ème Premier ministre japonais, et le sixième depuis le départ du charismatique Junichiro Koizumi, en 2006.

Lu sur le Japan Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !