Mort de Khashoggi : Trump dénonce les "mensonges" de l'Arabie saoudite ; Londres, Paris et Berlin demandent une "clarification" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mort de Khashoggi : Trump dénonce les "mensonges" de l'Arabie saoudite ; Londres, Paris et Berlin demandent une "clarification"
©AFP

Pas crédible

Mort de Khashoggi : Trump dénonce les "mensonges" de l'Arabie saoudite ; Londres, Paris et Berlin demandent une "clarification"

Le président américain ne croit pas aux explications de l'Arabie saoudite. Les dirigeants européens non plus.

Jamal Khashoggi est bien mort dans le consultat d'Arabie saoudite a Istanbul, mais son décès est lié à une "rixe", a expliqué ce samedi l'agence de presse officielle saoudienne, SPA. Une version qui ne convainc pas grand monde, pas même le président américain Donald Trump. Alors qu'il avait dans un premier temps jugé "crédible" la version de l'Arabie saoudite d'une mort accidentelle, cette nouvelle tentative d'explication du royaume ne l'a pas convaincue. "Il y a manifestement eu tromperie et mensonges. Leurs histoires partent dans tous les sens", a-t-il déclaré samedi soir dans un entretien au Washington Post, journal auquel collaborait Jamal Khashoggi.

Le président américain veut quand même ménager son allié saoudien et estime que le prince héritier Mohammed ben Salmane pourrait ne pas être lié à l'assassinat. "Personne ne m'a dit qu'il était responsable. Personne ne m'a dit qu'il n'était pas responsable. Nous ne sommes pas arrivés à ce point", a-t-il ajouté.

Dans le même temps, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont réclamé dimanche dans un communiqué commun un "besoin urgent de clarification sur ce qui s'est exactement passé le 2 octobre, au-delà des hypothèses jusqu'ici évoquées par l'enquête saoudienne, qui doivent être étayées par des faits pour être considérée comme crédibles".

"Nous insistons donc sur le fait que davantage d'efforts sont nécessaires et attendus afin d'établir la vérité d'une manière complète, transparente et crédible", ont souligné les trois pays.

De son côté, le président turc Erdogan a assuré que son pays dirait bientôt toute la vérité. Selon des responsables turcs, Jamal Khashoggi a été assassiné et démembré au sein du consulat, par des agents saoudiens.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !