Mort d'Emiliano Sala : l'opérateur du vol est reconnu coupable de mise en danger par la justice britannique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Des supporters rendent hommage à l'attaquant argentin Emiliano Sala au stade de la Beaujoire à Nantes, le 10 février 2019.
Des supporters rendent hommage à l'attaquant argentin Emiliano Sala au stade de la Beaujoire à Nantes, le 10 février 2019.
©LOIC VENANCE / AFP

Justice

Mort d'Emiliano Sala : l'opérateur du vol est reconnu coupable de mise en danger par la justice britannique

L'opérateur du vol au coeur de l'accident ayant coûté la vie au footballeur Emiliano Sala a été reconnu coupable, ce jeudi 28 octobre, de mise en danger par un tribunal au Pays de Galles. David Henderson devait piloter l'appareil. Il avait finalement confié les commandes de l'appareil à David Ibbotson, qui n'était pas compétent pour voler de nuit.

L'opérateur du vol au coeur du drame qui a coûté la vie au footballeur argentin Emiliano Sala en 2019 a été reconnu coupable, ce jeudi 28 octobre, de mise en danger par un tribunal au Pays de Galles. David Henderson, âgé de 67 ans, était jugé depuis le 18 octobre à Cardiff. 
Après plus de sept heures de délibérations, le jury populaire l'a déclaré coupable. Sa peine doit être prononcée le 12 novembre. David Henderson encourt cinq ans de prison.
La nuit de l'accident tragique, David Henderson devait initialement piloter l'avion. En vacances à Paris avec sa femme, il avait finalement confié cette mission à David Ibbotson, décédé dans l'accident. David Ibbotson n'avait pas de licence de pilote commercial. Sa qualification pour ce type d'appareil avait expiré. Il n'était pas compétent pour voler de nuit.
Le petit avion privé à bord duquel se trouvait le joueur argentin Emiliano Sala et le pilote David Ibbotson s'était abîmé dans la Manche le 21 janvier 2019. L'attaquant du FC Nantes devait rejoindre le club de Cardiff City, où il venait d'être transféré pour 17 millions d'euros. 
La mort d'Emiliano Sala avait suscité une vague d'émotion dans le monde du football.
Selon les conclusions du rapport, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens a estimé que le pilote avait perdu le contrôle de l'appareil lors d'une manœuvre effectuée à une vitesse trop élevée, "probablement" destinée à éviter le mauvais temps.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !