Maryam Pougetoux, la responsable voilée de l'Unef, répond à Gérard Collomb | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Maryam Pougetoux, la responsable voilée de l'Unef, répond à Gérard Collomb
©STR / AFP

Réplique

Maryam Pougetoux, la responsable voilée de l'Unef, répond à Gérard Collomb

Maryam Pougetoux, la présidente de l'Unef à l'Université Paris-Sorbonne, a répondu ce dimanche dans les colonnes de BuzzFeed au ministre de l'Intérieur, qui avait jugé "choquant" qu'elle porte le voile.

La responsable de l'Unef sort du silence. Maryam Pougetoux , 19 ans, avait été critiquée sur les réseaux sociaux à la suite d'une interview télévisée où elle apparaissait voilée. L'essayiste Céline Pina avait notamment dénoncé "l'infiltration et le noyautage du syndicalisme étudiant" par les Frères musulmans, avant que Julien Dray, membre fondateur du syndicat étudiant, n'estime que cette dirigeante "souille [son] combat mené dans les universités". Une affaire qui avait fini par remonter aux oreilles de Gérard Collomb, qui avait à son tour, sur le plateau de BFMTV, jugé "choquant" que la jeune femme porte le voile.

"Mon voile n'a aucune fonction politique"

Ce dimanche, la principale intéressée s'est fendu d'une réplique cinglante dans les colonnes de BuzzFeed. "C'est assez grave, je ne m'attendais pas à ce que cela monte aussi haut et que cela devienne presque une affaire d'État", observe-t-elle. Et d'ajouter : "C'est assez pathétique de la part d'un ministre de l'Intérieur d'avoir de tels propos, aussi violents. Sachant que mon voile n'a aucune fonction politique. C'est ma foi. Après oui, c'est visible, mais ce n'est pas pour autant du prosélytisme. Je dois presque me justifier de mon choix alors que je ne devrais pas".

La jeune femme a également assuré que son choix de porter le voile n'avait aucun lien avec une potentielle attirante à Daech, comme l'avait laissé entendre Gérard Collomb sur la chaîne d'informations. "À mon sens, il n'y a aucun lien entre mon voile et des jeunes qui seraient attirés par Daech. Il faut savoir que tout vient de l'éducation. Lorsqu'on donne la possibilité à des jeunes de s'éduquer, d'aller à l'université, de se forger leur propre opinion pour qu'ils réfléchissent par eux-mêmes, on ne devrait pas avoir ce souci de jeunes radicalisés", explique-t-elle, assurant être pleinement "intégrée". Et de conclure : "Je pense qu'il faut démystifier cette question-là. Derrière 'islam politique', on met un peu tout et n'importe quoi. Et c'est malheureux car, on me prête des intentions qui ne sont pas les miennes. À aucun moment je n'ai mis mon voile par volonté politique ou réactionnaire. Absolument pas".

Lu sur BuzzFeed

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !