Marc Fesneau élu président du groupe Modem de l'Assemblée nationale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marc Fesneau élu président du groupe Modem de l'Assemblée nationale
©Facebook/Marielle de Sarnez

Choix

Marc Fesneau élu président du groupe Modem de l'Assemblée nationale

Marielle de Sarnez, pressentie à ce poste, avait annoncé ce matin qu'elle ne le briguait pas ce rôle.

Mise à jour 13h : Marc Fesneau a été élu président du groupe Modem à l'Assemblée nationale. Seul candidat à ce poste, il a été élu à l'unanimité des 42 députés réunis en seminaire. Elu dimanche député de la première circonscription du Loir-et-Cher, Mars Fesneau est vice-président du Modem depuis 2010.

 

Fin du suspense : Marielle de Sarnez ne sera pas candidate à la présidence du groupe Modem à l'Assemblée, a-t-elle annoncé à l'AFP ce dimanche. "Je ne suis pas candidate à la présidence du groupe, mais à la présidence d'une commission", a dit la députée de Paris. Il s'agit "certainement" de la commission des Affaires étrangères, croit savoir BFMTV.

Il y a encore quelques jours, les commentateurs prévoyaient un duel entre Marielle de Sarnez et le secrétaire général du MoDem et député du Loir-et-Cher, Marc Fesneau, pour prendre la tête du groupe centriste à l'Assemblée, composé de 42 députés.

La présidence du groupe fera l'objet d'un vote aujourd'hui à la mi-journée lors du séminaire des députés MoDem près du Palais Bourbon. Officiellement, la composition des groupes devra être déposée mardi à l'Assemblée. 

L’ex-ministre des Affaires européennes, qui a démissionné du gouvernement sur fonds de soupçons d'emplois fictifs au Modem, a écrit samedi sur Facebook avoir vécu les semaines "les plus tristes" de sa vie politique suite à un "déferlement de malveillance".

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !