Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Liban Beyrouth explosion port
Liban Beyrouth explosion port
©STR / AFP

Catastrophe

Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth

Deux fortes explosions ont secoué le port de Beyrouth, au Liban. Le bilan des victimes a été revu à la hausse. Selon la Croix Rouge libanaise, le bilan s'élève désormais à plus de 100 morts. Plus de 4000 personnes ont été blessées.

Deux fortes explosions ont retenti ce mardi après-midi dans la zone du port de Beyrouth, la capitale du Liban. L'origine des déflagrations n'est pas connue pour le moment. Des médias locaux ont diffusé des images de victimes coincées sous des décombres, certaines couvertes de sang. 

Selon des témoins, de nombreux habitants dont on peut voir les blessures erraient dans les rues, essayant de rejoindre des hôpitaux.

Sur les différentes vidéos qui inondent les réseaux sociaux, un énorme "champignon" de couleur orange peut être observé lors de l’explosion. 

Aux abords du quartier du port  de Beyrouth, les dommages et les destructions sont totales. Dans la capitale libanaise, les vitres de nombreux immeubles et magasins ont volé en éclats à des kilomètres à la ronde. 

Le ministre de la Santé, Hamad Hassan, a annoncé que les blessés pourraient être soignés aux frais de l'Etat.

Les dégâts seraient extrêmement importants à Beyrouth, selon les premières informations rapportées par les médias locaux. 

Suite aux deux explosions survenues dans la capitale libanaise, à Beyrouth, le Premier ministre a annoncé que ce mercredi serait un jour de deuil national, pour les victimes.

Les puissantes explosions qui ont secoué mardi le port de Beyrouth ont fait "des morts et des blessés", a rapporté l'agence nationale d'information.

De son côté, Georges Kettaneh, le président de la Croix-Rouge libanaise, a évoqué "des centaines de blessés" dans une déclaration à la télévision libanaise LBC.

Le président libanais, Michel Aoun, a convoqué mardi soir une "réunion urgente" du Conseil supérieur de la Défense, après les violentes exposions qui ont secoué le port de Beyrouth, ont annoncé ses services. 

La zone portuaire est en ruines. 

Selon la Croix Rouge libanaise, le bilan s'élève désormais à plus de 100 morts. Plus de 4000 personnes ont été blessées. 

Les violentes explosions au Liban pourraient être dues à des "matières explosives" confisquées et stockées dans un entrepôt "depuis des années", a estimé mardi un haut responsable de la sécurité.

"Il semble qu'il y ait un entrepôt contenant des matières confisquées depuis des années, et il semblerait qu'il s'agissait de matières très explosives", a indiqué le directeur général de la Sûreté générale Abbas Ibrahim, interrogé par des télévisions en se déplaçant dans le secteur. "Les services concernés mènent l'enquête, ils diront quelle est la nature de l'incident", selon lui.

La piste accidentelle est évoquée.

Le président de la République Emmanuel Macron a exprimé sa "solidarité fraternelle" avec les Libanais après l’explosion "qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. Des secours et moyens français sont en cours d’acheminement sur place. La France se tient aux côtés du Liban. Toujours".

A lire aussi : Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !