Les services secrets allemands auraient espionné John Kerry et Hillary Clinton | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les services secrets allemands auraient espionné Hillary Clinton
Les services secrets allemands auraient espionné Hillary Clinton
©Flickr / marcn

Sur écoute ?

Les services secrets allemands auraient espionné John Kerry et Hillary Clinton

Dans son édition à paraître dimanche, le magazine allemand Der Spiegel affirme ainsi, sans citer ses sources, qu'une conversation de John Kerry a été interceptée "par accident" en 2013.

Il y a deux semaines, le magazine allemand Der Spiegel sortait une bombe. L'hebdomadaire affirmait qu'Israël espionnait John Kerry. Citant des sources des services secrets, le journal indiquait que l'Etat hébreu avait écouté les conversations téléphoniques du secrétaire d'Etat américain pendant les négociations avec les Palestiniens l'année dernière. Dans son édition de dimanche, le même hebdomadaire fait de nouvelles révélations chocs. Cette fois-ci, Der Spiegel assure que les services secrets allemands ont espionné au moins une conversation téléphonique de ce même John Kerry.

Si le magazine ne cite pas ses sources, il affirme qu'une conversation de John Kerry a été interceptée "par accident" en 2013 par les services secrets allemands (BND). Le secrétaire d'État américain évoquait alors les tensions au Proche-Orient sur une liaison par satellite. Mais ce n'est pas tout, le journal croit également savoir que le gouvernement allemand a mandaté les services secrets depuis 2009 pour espionner la Turquie, son partenaire au sein de l'Otan. Selon Der Spiegel, les cibles d'espionnage sont actualisées tous les quatre ans par le gouvernement allemand. Mais les priorités actuelles n'ont pas été modifiées après l'affaire d'espionnage avec les États-Unis, et la Turquie serait toujours sur écoute.

Ces révélations interviennent après que plusieurs médias allemands (le journal Süddeutsche Zeitung et les radios publiques régionales NDR et WDR) se sont faits l'écho vendredi d'une écoute de l'ex-secrétaire d'État américaine Hillary Clinton par les services secrets allemands. Une de ses conversations aurait été interceptée, là encore "par erreur", alors que la ministre se trouvait dans un avion du gouvernement américain. Ces mêmes médias affirmaient déjà que l'espionnage de personnalités politiques américaines ne serait "pas un cas isolé". Ils avaient aussi révélé que l'Allemagne espionnait "un partenaire de l'Otan", sans révéler lequel.

Tout cela ne devrait pas réchauffer les relations entre les Etats-Unis et l'Allemagne. Relations qui sont en effet plus que tendues depuis les révélations en 2013 d'Edward Snowden. Cet ancien consultant des services d'écoute américains (NSA) avait notamment assuré que les Etats-Unis espionnaient des responsables allemands et avaient piraté le téléphone de la chancelière Angela Merkel.

 

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !