Les quatre groupes de la Nupes vont voter la motion de censure déposée par La France insoumise contre la Première ministre Elisabeth Borne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les députés écologistes, communistes, socialistes et de La France insoumise vont voter demain la motion de censure déposée contre Elisabeth Borne.
Les députés écologistes, communistes, socialistes et de La France insoumise vont voter demain la motion de censure déposée contre Elisabeth Borne.
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Opposition

Les quatre groupes de la Nupes vont voter la motion de censure déposée par La France insoumise contre la Première ministre Elisabeth Borne

Les députés écologistes, communistes, socialistes et de La France insoumise vont voter demain la motion de censure déposée contre Elisabeth Borne.

La Première ministre prononcera son discours de politique générale ce mercredi 6 juillet devant l’Assemblée nationale et le Sénat. Elisabeth Borne ne sollicitera pas de vote de confiance à l'Assemblée nationale.

Mathilde Panot, présidente du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, avait  indiqué qu’une motion de censure allait être déposée contre le gouvernement. La députée LFI avait publié le message sur Twitter :

« On ne maltraite pas la démocratie impunément. Nous vous ferons donc venir de force devant le Parlement. Dès ce mercredi, nous déposerons une motion de censure contre le gouvernement ».

Selon des informations de France Info, les quatre groupes de la Nupes vont voter la motion de censure déposée, demain, par La France insoumise, contre la Première ministre Elisabeth Borne. Les députés écologistes, communistes, socialistes et de La France insoumise vont donc voter demain la motion de censure déposée contre Elisabeth Borne.

Les différents groupes politiques de la Nupes (LFI, PS, PC et EELV) ont organisé une conférence de presse commune, ce mardi, pour présenter leur proposition de loi sur le pouvoir d'achat, à la veille de la déclaration de politique générale d'Elisabeth Borne.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !