Les Français sont désormais plus préoccupés par le terrorisme que par le chômage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les Français sont désormais plus préoccupés par le terrorisme que par le chômage
©Reuters

Tendance de fond

Les Français sont désormais plus préoccupés par le terrorisme que par le chômage

Selon une récente enquête de l'ONDRP et de l’Insee, c'est la première fois depuis 2006 que le chômage n'est pas la préoccupation principale.

C'est la première fois depuis 2006 que le chômage est ainsi devancé. Selon une enquête annuelle publiée jeudi par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l’Insee, le terrorisme "trône désormais" dans la tête des Français comme sujet d’inquiétude. "En 2017, une personne sur trois cite le terrorisme et les attentats comme le problème le plus préoccupant pour la société française (32%)". Ils sont 23% à citer le chômage. L'an dernier, ces deux sujets suscitaient la même proportion d'inquiétude (31%).

"L'enquête s'intéresse en outre aux opinions de l'ensemble de la population (victimes et non victimes) en matière de cadre de vie et de sécurité" est-il noté. Cette tendance est le résultat de trois années d’augmentation. En 2014, la crainte du terrorisme était "quasiment inexistante" comme préoccupation indique l'ONDRP (3 % des personnes interrogées citaient alors le terrorisme comme problème le plus préoccupant). C’était avant que les attentats de 2015 à paris et Saint-Denis ne changent la donne.

Par ailleurs, d'après l'enquête, les Français déclarent être moins préoccupés par la délinquance (9 % en 2017 contre un peu un peu moins de 14 % en 2014).

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !