Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
©MANDEL NGAN / AFP

Nouvelles demandes

Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine

Le nombre de chômeurs hebdomadaires aux Etats-Unis atteint un chiffre impressionnant. Alors que les Etats-Unis sont confrontés à la crise sanitaire du coronavirus, les effets sur le plan économique ont un lourd impact. Le nombre de chômeurs vient de doubler pour atteindre 6,6 millions la semaine dernière.

Les Américains sont de plus en plus nombreux à demander des allocations chômage. Le pays a enregistré un nouveau record la semaine passée avec des millions de nouvelles demandes. Suite à l’impact du Covid-19 sur l’économie américaine et selon des informations de CNBC, les demandes de chômage ont augmenté de plus de 6,6 millions la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des éléments dévoilés jeudi par le ministère américain du Travail.

Les demandes hebdomadaires de chômeurs aux Etats-Unis atteignent donc le chiffre impressionnant de 6,6 millions pour la semaine s’achevant le 28 mars. 

10 millions de citoyens américains auraient fait une demande pour accéder aux droits au chômage en l’espace de dix jours aux Etats-Unis. 

Ces chiffres s’expliquent suite à l’impact désastreux de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie américaine. De nombreuses entreprises ont fermé, certaines ont réduit leur personnel et d’autres ont bloqué les nouvelles embauches.

Les Etats-Unis comptent donc désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en l'espace de seulement une semaine.

Cette crise et ces difficultés sur le plan économique et sur le front de l'emploi pourraient provoquer un véritable séisme dans la campagne électorale américaine et pour les projets de réélection de Donald Trump. 

CNBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !