Législatives partielles dans l'Oise : L'UMP l'emporte de justesse devant le FN | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Sans surprise, le taux de participation au scrutin reste faible.
Sans surprise, le taux de participation au scrutin reste faible.
©Reuters

Elections

Législatives partielles dans l'Oise : L'UMP l'emporte de justesse devant le FN

Le député UMP invalidé, Jean-François Mancel, est réélu, en devançant de seulement 768 voix la candidate du Front national.

Le candidat UMP Jean-François Mancel a remporté dimanche la législative partielle dans la 2e circonscription de l’Oise avec 51,41% des voix, contre 48,59% pour son adversaire, la candidate FN Florence Italiani. Au premier tour, Jean-François Mancel, dont la réélection en juin avait été invalidée par le Conseil constitutionnel, était arrivé en tête avec 40,61% des suffrages.

Sans surprise, le taux de participation au scrutin reste faible. En effet, 67,21 % des inscrits ne se sont pas déplacés.

Pour le patron des députés UMP, Christian Jacob, le résultat est "révélateur de l'effondrement du PS". Marine Le Pen a quant à elle salué dimanche soir "le résultat historique" de Florence Italiani, "qui frise la victoire" avec 48,59% et "doit être analysé comme une extraordinaire accélération de la dynamique du Front national et un magnifique signal d’espérance".

Cette élection partielle intervient après l’invalidation par le Conseil constitutionnel du scrutin du 17 juin 2012 remporté par le candidat UMP, élu pour la 1ère fois député de l’Oise en 1978 et réélu sans interruption depuis 2002.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !