Législatives en Grande-Bretagne : Theresa May perd la majorité absolue au Parlement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Législatives en Grande-Bretagne : Theresa May perd la majorité absolue au Parlement
©

Patatras

Législatives en Grande-Bretagne : Theresa May perd la majorité absolue au Parlement

Le parti conservateur de Theresa May a perdu la majorité absolue qu'il détenait au Parlement.

Les Britanniques se sont prononcés hier. Selon les résultats quasi finaux de ce vendredi 9 juin, le parti Conservateur de Theresa May est en tête des législatives anticipées du 8 juin en Grande-Bretagne. Mais cette victoire a un goût amer puisque le parti a perdu sa majorité absolue au Parlement. En effet, d'après la dernière projection réalisée par la BBC, les Tories de Theresa May obtiendraient 318 sièges à la Chambre des communes, soit huit de moins que la majorité absolue. Ils en avaient 330 dans l'assemblée sortante.

De son côté, l'opposition travailliste a gagné une petite trentaine de places. Le Parti travailliste de Jeremy Corbyn recueillerait 262 sièges, un score inespéré il y a encore quelques semaines.  Au niveau national, les conservateurs arrivent aussi en tête avec environ 43% des voix, contre 40% aux travaillistes, ce qui représente pour le Labour un bond spectaculaire de 10 points par rapport au scrutin de 2015, et un score historiquement élevé.

Largement réélu dans sa circonscription du nord de Londres, Jeremy Corbin a estimé que sa campagne électorale «positive» avait «changé la politique, pour le meilleur». Il a appelé Theresa May à la démission. «Elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des voix, perdu le soutien et la confiance. C'est assez pour qu'elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif», a-t-il déclaré. De son côté la Première ministre britannique, reconduite elle aussi dans sa circonscription de l'ouest du pays, s'est contenté d'affirmer que «quels que soient les résultats», son parti «assurer(ait) la stabilité» dont «le pays a besoin».

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !